Vœux et galette des rois de l’OMR

Voir toutes les actualités

Mardi 8 janvier 2018.

Les retraités sont en première ligne des combats, pour le pouvoir d’achat et une vie digne, car pour eux, c’est la double peine. Ils ont travaillé toute une vie et construit le pays, ils aident leurs enfants dans la galère, et parfois leur parents en perte d’autonomie physique et financière.

Je voudrais présenter à chacune et chacun, ainsi qu’à vos familles, vos amis, tous mes vœux de santé et d’épanouissement, pour cette nouvelle année. C’est toujours un plaisir d’être parmi vous, et de partager la traditionnelle galette des rois. Nous devons cultiver ces moments chaleureux, contre l’érosion des liens sociaux.

L’année 2018 s’est terminée dans un climat pesant.

Nous gardons un sentiment amer, suite à l’attentat de Strasbourg, lieu très touristique, connu dans le monde entier. C’est un acte barbare supplémentaire, dans une liste bien trop longue, de folies meurtrières.

Nous avons également vécu une période de mobilisation et de fortes tensions, qui ont donné lieu à des débordements à travers le pays, mais aussi à Vénissieux. Il m’a semblé nécessaire, de lancer un appel à ne pas tomber dans le piège de la violence qui divise.

Dans cette addition de colères, qui s’expriment avec les gilets jaunes, mais aussi le secteur hospitalier, le monde de la justice, les lycéens, etc. Le peuple doit pacifier, élargir et construire une mobilisation qui rassemble.

Les retraités sont en première ligne des combats, pour le pouvoir d’achat et une vie digne, car pour eux, c’est la double peine. Ils ont travaillé toute une vie et construit le pays, ils aident leurs enfants dans la galère, et parfois leur parents en perte d’autonomie physique et financière.

La retraite moyenne s’élève à 1 376€ par mois, quand on sait qu’en dessous de 1 500€ de revenu, on ne peut pas s’en sortir correctement. Les retraités seraient, selon le gouvernement, des privilégiés ?

  • Avec la hausse de la CSG au 1er janvier 2018, c’est une véritable trahison, et une catastrophe pour beaucoup.
  • L’annonce du gel des pensions pourrait conduire 79% des ménages retraités, à une perte annuelle allant jusqu’à 700€, en 2020.
  • Avec son annonce de suppression de la hausse de la CSG, pour une partie des retraités, Emanuel Macron ne fait pas « un cadeau », il ne fait que relâcher un tout petit peu, la pression de la main qui maintien la tête sous l’eau, de tout une frange de la population.

Le chef de l’état a  invité à faire remonter la parole des Français.

Notre Ville a donc ouvert des cahiers de doléances et de revendications, dans les trois mairies et la maison de quartier Darnaise. Je vous encourage à venir vous y exprimer. ’Pour ma part, cela fait des années que j’alerte les pouvoirs publics, sur l’augmentation des difficultés sociales de la population.

Face à ces difficultés, et pour apporter une réponse à la hauteur des besoins, la Ville de Vénissieux mobilise un budget de 3,3 millions d’euros pour le 3ème âge,

  • Pour prévenir la perte d’autonomie, favoriser le maintien à domicile, lutter contre l’isolement et la précarité.
  • Aide à domicile, portage de repas, soins infirmiers, plan canicule, soutien pour les actes administratifs, et les démarches d’accès aux droits, etc.
  •  Je défends auprès de l’ARS, l’implantation d’un 3ème EHPAD au Puisoz, avec un nombre plus important de places, dédiées aux maladies neurodégénératives.
  • Nous développons une politique volontariste, pour que nos aînés aient accès à la culture et aux loisirs.

Le budget de la Ville maintiendra en 2019, un équilibre compliqué, entre les réponses sociales à apporter, et le renforcement de nos capacités d’investissement, pour faire avancer Vénissieux.

Alors que notre budget a perdu plus de 6 millions d’euros de dotations de l’Etat, en l’espace de 4 ans, le gouvernement impose encore une baisse de 13 milliards d’euros, sur les dépenses des collectivités, pour les trois prochaines années, ainsi que la suppression de70 000 emplois dans la fonction publique territoriale.

C’est une véritable entreprise de démantèlement du service public, quand nous savons toute son importance, pour lutter contre l’injustice sociale et territoriale.

Malgré les coupes budgétaires, et dans un cadre de plus en plus contraint imposé par la contractualisation, nous résistons, et nous poursuivons nos politiques de proximité. Elles sont garantes de l’intérêt général, et le liant de notre société.

L’Office Municipal des Retraités :

Un formidable outil municipal, qui complète les actions que nous portons, pour enrichir et améliorer la vie de nos seniors.

Je souhaite saluer le travail conséquent du conseil d’administration de l’OMR, et de son Président, Jean-Bernard Bert.

  • La dynamique que vous avez enclenchée se ressent, dans le développement de vos actions, et plus particulièrement, le volet culturel.
  • Vous comptez 365 adhérents, dont une soixantaine de nouveaux adhérents, pour la saison en cours.
  • Les bénévoles, que je félicite pour leur investissement, sont au rendez-vous de la fête de la solidarité. Ils contribuent au bon déroulement des 4 repas des aînés, et à la distribution des colis du CCAS.

Je vous remercie chaleureusement, et vous souhaite, de nouveau, une excellente année 2019, solidaire et fraternelle.