Tarifs municipaux 2019

Voir toutes les actualités

Retrouvez l’intervention de Michèle Picard lors du conseil municipal du 8 avril – Rapport n° 3  “Catalogue des tarifs 2019 – Évolution et nouveaux tarifs”

Les tarifs pratiqués par la Ville de Vénissieux sont parmi les plus accessibles de l’agglomération lyonnaise. Ceci n’est pas le fruit du hasard mais d’une volonté politique. Celle de permettre, à l’ensemble de la population, l’accès au sport, à la culture, à l’éducation, à la restauration.

Concernant l’augmentation des tarifs d’accueil périscolaire liée au passage à la semaine des quatre jours, nous ne faisons, aujourd’hui, que mettre en application une décision déjà validée par les familles. Pour rappel, dès le début de la consultation sur les rythmes scolaires, les différentes options d’organisation du temps de l’enfant et leur impact financier, ont été clairement exposés à l’ensemble des partenaires éducatifs et aux parents. C’est donc en toute connaissance de cause que le choix a été validé.

Revenir à la semaine de quatre jours, c’est sortir du cadre de la loi Peillon et perdre le fond de soutien, qui s’élevait, en 2018, à 800 000 €. Dans le cadre de la contractualisation avec l’Etat qui nous interdit d’augmenter nos dépenses de fonctionnement, ce choix, de la semaine des quatre jours, implique l’augmentation des tarifs des activités périscolaires.

J’attire toutefois votre attention. Même après augmentation, le reste à charge pour les familles vénissianes, demeure en dessous des tarifs pratiqués dans la grande majorité des Villes de la Métropole. Entre 50 et 64 centimes d’euros pour une heure de périscolaire du soir. Pour comparatif, le même service à Saint-Priest est facturé entre 84 centimes et 1,98 euros de l’heure, et la Ville de Lyon pratique un taux horaire pouvant aller jusqu’à 4 euros. Une famille Vénissiane paiera entre 56,70€ et 69€, à l’année, pour que son enfant fréquente, tous les mercredis après-midi, une maison de l’enfance.

Concernant notre ambition pour l’accès au sport, il en coutera 20 euros à l’année pour un atelier sportif une fois par semaine, et 24 € à l’année pour deux heures au centre sportif du mercredi. Parce que nous savons que l’apprentissage de la natation est un enjeu éducatif important, nous avons réussi à maintenir le dispositif « savoir nager », malgré les nouveaux rythmes scolaires. La participation des familles restera faible, à hauteur de 38 centimes de l’heure. Il est bien entendu que nous parlons ici de « participation » des familles puisqu’à Vénissieux, nous faisons le choix du service public, et que la Ville reste financeur de la quasi-totalité de toutes ces activités. Là encore, c’est un choix politique que nous assumons, quand d’autres proposent la privatisation, quitte à libéraliser les tarifs en laissant sur le bord de la route les familles les plus en difficultés. Enfin, rappelons que la grande majorité de ces tarifs est soumise au quotient familial, garant de la justice sociale.

Les Vénissians ayant participé à la consultation citoyenne « ma commune demain », ont jugé les tarifs des services municipaux adaptés. 75% des répondants estiment que les activités proposées en Maisons de l’Enfance sont, elles aussi, adaptées à leurs enfants. Ces résultats illustrent notre détermination à défendre et à proposer, à tous les Vénissians, des services publics de proximité et de qualité.

Je vous remercie.