T10, lancement concertation préalable

Voir toutes les actualités

Mercredi 1er septembre – Une concertation préalable concernant le projet de Tramway T10, reliant la Gare de Vénissieux, pôle d’échanges multimodal, au secteur de Gerland, a été lancée le 23 août et se prolongera jusqu’au 23 octobre 2021. Hier soir, une soirée d’ouverture a lancé la démarche de concertation. L’occasion de présenter le projet et de répondre aux premières interrogations. Le 14 septembre, une réunion publique est aussi organisée à 18h00, salle Irène Joliot-Curie. Ci-après l’intervention de Michèle Picard lors de cette initiative.

La ligne de tramway T10 est une véritable opportunité pour nos populations.

A Vénissieux, avec la ligne D du métro, les lignes T4 et T6, la T10 développera une offre complémentaire aux transports publics existants. Elle améliorera la qualité des déplacements des habitants, développera un maillage plus fin du centre-ville de Vénissieux, permettra de mieux relier les territoires entre eux, et établira une meilleure desserte des communes de la 1ère couronne.

L’arrivée de la T10, modifiera en profondeur la vie de nos quartiers, et des habitants.

Elle accompagnera la croissance de la population et la transformation de nos territoires, avec notamment l’implantation d’un futur collège intercommunal St-Fons /Vénissieux, avenue de la République. Elle favorisera la continuité des déplacements en vélo, avec de nouveaux itinéraires cyclables sécurisés et continus. C’est aussi un marqueur fort de la reconfiguration du quartier de la gare de Vénissieux, pôle multimodal avec le Métro D, le T4 et bientôt le T10.

Autre atout considérable : l’emploi.

Cette ligne accompagnera le développement économique des territoires périphériques. Elle desservira les zones d’activités de l’Arsenal, Carnot, République et des ERM de Vénissieux, et reliera les territoires de la Vallée de la Chimie nord, et du port Edouard-Herriot.

Vénissieux a toujours associé les habitants aux grands aménagements de la ville. Ils ont une longue expérience du tramway avec la réalisation du T4 et du T6 et savent ce qu’un tramway peut changer, en termes de valorisation, d’amélioration du cadre de vie et de mobilité.

Les habitants, riverains, futurs usagers, acteurs économiques, associatifs et culturels doivent s’emparer de cette concertation pour exprimer leurs interrogations sur le projet, recueillir leurs remarques et propositions.

Leur contribution guidera nos décisions politiques sur des sujets décisifs comme, le choix, pour Vénissieux, entre 2 variantes du tracé :

  • Le tracé haut, via le boulevard Laurent Gerin et la rue Eugène Maréchal qui dessert plusieurs équipements, dont le Théâtre de Vénissieux ou le tracé bas, via la rue Emile-Zola et l’avenue Jean-Jaurès qui traverse le centre-ville
  • Les contributions sur les 2 variantes seront prises en compte, ainsi que toutes les études techniques, notamment la circulation et le réseau d’eau, qui ne sont pas encore connues à ce jour.

Nous aurons à nous prononcer sur :

  • Le positionnement des stations et les sites à desservir, en fonction de l’environnement économique et résidentiel.
  • L’insertion du tramway dans les quartiers en tenant compte de la circulation, du stationnement, de la dynamique commerciale, des aménagements urbains et environnementaux.
  • Ou encore la connexion du T10 au réseau structurant, et la réorganisation du réseau de surface.

Jusqu’au 23 octobre, nous multiplierons les initiatives pour renforcer cette participation citoyenne.

Le 14 septembre, une réunion publique à 18h00, salle Irène Joliot-Curie. Des rencontres avec les conseils de quartier, associations, directeurs d’écoles, responsables culturels et sportifs, entreprises, bailleurs présents sur la ville. Des expositions mobiles, des balades urbaines, des stands en pieds d’immeubles, sur les marchés, à la gare de Vénissieux et des ateliers thématiques sont également prévus.

Développer le réseau de transport public est un enjeu important, car il renforce l’interaction et la cohésion de nos territoires. En limitant l’utilisation de la voiture individuelle, il contribue à lutter efficacement contre la pollution urbaine et le réchauffement climatique.

Vivre mieux et effacer les fractures territoriales, telle est l’ambition de la ligne T10 qui consolide le rôle de Vénissieux dans une Métropole plus ouverte et plus cohérente.