Sportifs de haut niveau

Voir toutes les actualités

Vendredi 27 septembre 2019.

On ne naît pas champion, on le devient. On ne naît pas champion, on naît dans un club. Car il y a toujours des premiers pas, une première licence, et les premiers conseils et transmissions, des entraîneurs. C’est ce ciment, ce trait d’union entre le sport amateur et le sport de haut niveau, que notre ville défend, maintient et pérennise.

L’effort quotidien, la répétition du geste, la concentration, la recherche de la performance, le sport de haut niveau est implacable. Il exige le physique et le psychique, le potentiel mental et le potentiel du corps. Il induit l’estime de soi et le respect de l’autre, la persévérance plutôt que la suffisance, la volonté de dépasser ses propres limites, et de chercher à progresser, à aller plus haut, encore et encore. Le sport de haut niveau renvoie aussi, à la faculté d’accepter l’échec, et à le transformer en expérience positive pour la suite. Bref, réunir toutes ces qualités, dans un contexte sportif n’est pas fréquent, et c’est ce qui fait de vous des athlètes de haut niveau, des compétiteurs d’exception.

Sachez que la ville de Vénissieux et ses habitants, sont fiers de vos performances, de vos prestations et du niveau que vous avez atteint, au plan national, voire international. Nous sommes fiers que vous écriviez, vous aussi une histoire, et un pan du récit collectif de notre ville. Car vous êtes les ambassadeurs de Vénissieux, les représentants du sport de haut niveau, et du sport pour tous, qui se pratiquent dans tous les clubs de notre territoire. Fiers et redevables de vous voir porter haut les couleurs de Vénissieux, dans les enceintes sportives de France, et de l’étranger. Mais ce qui est le plus cher peut-être, c’est ce rêve et cet espoir, que vous allumez dans le regard des plus jeunes, et des licenciés de vos clubs. Cette lueur n’a pas d’égale, c’est celle du modèle d’abnégation, et de compétences que vous êtes devenus, celle qui donne envie à la jeunesse d’atteindre, par le travail, des objectifs similaires, de croire en son potentiel, et de s’ouvrir d’autres possibles.

Tirer par le haut, et susciter l’envie, c’est aussi cela être un sportif de haut niveau.

On ne naît pas champion, on le devient. On ne naît pas champion, on naît dans un club. Car il y a toujours des premiers pas, une première licence, et les premiers conseils et transmissions, des entraîneurs. C’est ce ciment, ce trait d’union entre le sport amateur et le sport de haut niveau, que notre ville défend, maintient et pérennise. N’opposons pas ces deux univers, mais mettons en  place au contraire des passerelles, des prolongements, des échos et des liens, entre le champion et le novice.

La Ville soutient le sport d’élite, ses athlètes et ses clubs, partant du principe fondamental, que même si l’accès du plus grand nombre, à la pratique sportive reste une de nos priorités, cela n’est pas incompatible avec une pratique de haut niveau, au sein de nos clubs. Nous avons posé pour cela des fondations solides. Notre parc d’équipements sportifs est dense, diversifié, rénové, modernisé. Il faut des bases matérielles bien sûr, mais il faut surtout privilégier, toute la dimension humaine des politiques de proximité, pour faire vivre le sport au quotidien, dans tous les quartiers, auprès de toutes les générations. Nous connaissons le rôle prépondérant des associations sportives, et nous accompagnons au quotidien nos clubs, en collaboration étroite avec l’Office Municipal du Sport. La Ville de Vénissieux subventionne ainsi une soixantaine de clubs, mais ce soutien n’est pas seulement financier. Il peut se traduire de multiples façons, et notamment sous la forme d’aides logistique, technique, humaine et matérielle. Des clubs à l’OMS, des bénévoles aux dirigeants et encadrants, nous défendons et partageons, la même vision d’un grand service public du sport, ouvert au plus grand nombre, école du respect, de la tolérance et de la performance.

Ce n’est pas un hasard, si la notion de sport éducatif s’inscrit justement, dans notre Projet Educatif de Territoire. Et ce n’est pas un hasard non plus, si la ville de Vénissieux a décroché, au début de l’année, le label national de « Ville active et sportive », avec, précisons-le, trois lauriers sur quatre. Notre ville attribue aux clubs et à l’OMS, une subvention de 760 000€ par an, dans un contexte d’austérité, qui ne vous aura pas échappé. Avec l’OMS, elle a ouvert des chantiers essentiels, comme la pratique du sport au féminin, dont les résultats sont plus que probants, ou le renforcement de l’accès aux activités sportives, des personnes handicapées. La convention passée avec le Centre de Recherche et d’Education par le Sport et la Santé (CRESS), afin de soutenir les clubs, dans leur approche du « sport et du handicap », est une avancée majeure.

Mais en ce début de soirée, les projecteurs sont braqués sur vous, sur vos performances, et vos résultats époustouflants. Je souhaite mettre des noms et des visages, à tous ceux qui font rayonner le sport vénissian, bien au-delà de notre territoire.

8 récompenses individuelles sont décernées et 4 équipes sont récompensées cette année. Vous valorisez votre sport et notre ville. Des ambassadeurs remarquables, de toutes les énergies vénissianes. Au nom de tous les habitants, je tiens à vous remercier, et je vous souhaite une belle saison 2019-2020.