Réseau d’affichage à vocation publique

Voir toutes les actualités

Retrouvez l’intervention de Michèle Picard lors du conseil municipal du 8 avril 2019 – Rapport n° 4 « Concession de service – Mise à disposition, installation, maintenance et exploitation commerciale d’un réseau d’affichage à vocation publique – Choix de l’attributaire »

Préserver la qualité urbaine et paysagère de notre ville est un enjeu transversal et prioritaire de notre politique municipale. Concernant l’emprise de la publicité sur l’espace public, nous menons un travail de longue date en lien avec les petits commerçants et les grandes enseignes de la ville, pour lutter contre la surenchère (sur-présence) publicitaire.

Notre règlement local de publicité à Vénissieux a toujours été plus restrictif que le code de l’environnement. Ce règlement nous a permis de faire enlever bon nombre d’enseignes publicitaires non conformes, par des procédures certes fastidieuses mais nécessaires.

Dans le cadre du règlement de publicité métropolitain, nous demandons à garder nos caractéristiques, plus exigeantes que celles d’autres communes à savoir : la limitation à 8m2 des panneaux publicitaires, et de la publicité numérique à une taille maximum de 2m2 ; la préservation de zones d’interdiction totale, à proximité des Parcs de Parilly, Minguettes et Dupic, ainsi que des sites à fort caractère urbain et paysager.

Nous savons quels efforts sont nécessaires pour préserver un équilibre favorable au patrimoine urbain et à l’environnement. Je souhaite rassurer chacun sur notre engagement dans cette direction, ce marché d’affichage ne faisant pas exception au respect du cadre règlementaire que nous avons toujours souhaité le plus restrictif possible.

Nous considérons, par ailleurs, que les campagnes d’affichage menées par la Ville sont des outils d’information nécessaires à l’amélioration du service rendu à la population. Ce sont aussi des outils de communication utiles à la mise en valeur des manifestations municipales, points de rencontres avec les Vénissians et de cohésion entre nos différents quartiers.

Dans le contexte budgétaire contraint que nous subissons, nous avons donc négocié, et je dirais, bien négocié, ce marché d’affichage, qui en plus des contreparties exigées par la Ville, nous a offert des opportunités non négligeables. A travers cette concession, et pour zéro euro, la commune a ainsi obtenu, au final, davantage de campagnes d’affichage et d’espace réservé à la communication municipale, davantage de colonnes d’annonces de spectacles, favorables à notre ambition culturelle.

Nous nous félicitons de cette négociation qui nous a permis d’obtenir, pour l’ensemble de la population, l’installation de 7 bornes wifi sur la commune. Elles contribueront au développement de notre politique numérique.

Je vous remercie.