Remise des récompenses aux sportifs et bénévoles vénissians

Voir toutes les actualités

Vendredi 15 mars 2019.

Car le sport à Vénissieux, c’est l’histoire d’une longue chaîne de solidarité, une chaîne de transmission des compétences, entre les générations, entre les jeunes et les plus âgés, entre les dirigeants et les bénévoles, entre les éducateurs, parents et enfants, entre les hommes et les femmes, car le sport féminin porte haut, lui aussi, les couleurs vénissianes.

Bien sûr, il y aura des lauréats, des récompenses, mais cette soirée, c’est avant tout la soirée de la grande famille du sport vénissian. Une soirée où il n’y a pas de défaite, mais un seul et grand gagnant : le sport pour tous et de haut niveau, à Vénissieux.

Notre équipe municipale, et tous les Vénissians qui suivent vos résultats tout au long de la saison, vous adressent un grand merci. Car le sport à Vénissieux, c’est l’histoire d’une longue chaîne de solidarité, une chaîne de transmission des compétences, entre les générations, entre les jeunes et les plus âgés, entre les dirigeants et les bénévoles, entre les éducateurs, parents et enfants, entre les hommes et les femmes, car le sport féminin porte haut, lui aussi, les couleurs vénissianes.

Depuis dix ans, sous l’effet de nos actions incitatives et de sensibilisation, portées par tous, le nombre de pratiquantes a fortement augmenté dans notre ville, de 33% en 2008, à 47% en 2017. Sur le Plateau, la progression est encore plus impressionnante, puisque l’on est passé de 12% à 37%, en presque dix ans.

L’efficacité des politiques de proximité, et le rôle de chaque acteur du sport vénissian, affichent de beaux résultats, encourageants, mais aussi solides, car ancrés dans l’ensemble de nos territoires. Ce que nous avons réussi avec le sport au féminin, s’inscrit dans un cadre plus large, l’ambition de faire du sport, un vecteur de rassemblement, de partage, d’intégration, ouvert à tous les publics, notamment les publics éloignés.

La confirmation du dynamisme sportif de notre ville, s’est concrétisée à travers le label national « Ville active & sportive », avec 3 lauriers sur une échelle de 4, reçu début février, à l’occasion d’une cérémonie, en présence de la Ministre des sports. Notre ville rejoint ainsi les 377 villes labellisées en France, et s’immisce même, parmi les 36 communes gratifiées de 3 lauriers pour 3 ans.

Créé en 2016, et porté par le Conseil National des Villes Actives et Sportives (CNVAS), le label distingue « les communes qui développent des politiques volontaristes, pour promouvoir l’activité physique et sportive, sous toutes ses formes, et accessible au plus grand nombre ».

Avec le label « Ville ludique et sportive », détenue par la Ville depuis 2013, cette nouvelle distinction récompense l’ensemble des décisions et des acteurs, du mouvement sportif vénissian. Elle met en valeur aussi, le lien entre sport de haut niveau et sport amateur, que nous avons souhaité garder. L’office municipal du sport, les clubs, leurs dirigeants, entraîneurs, éducateurs, accompagnateurs, tous les bénévoles, chacun apporte sa pierre, à l’élaboration et la construction d’un sport démocratisé, source de cohésion sociale, de meilleure santé et de diffusion de valeurs éducatives et respectueuses.

Avec ce label Ville Active et Sportive, nous récoltons les fruits de ce qu’on peut appeler, notre grand service public du sport vénissian. Sur quoi repose-t-il ?

Sur nos investissements, qui ont fait de notre parc sportif, constamment rénové, réhabilité, l’un des plus étoffés de l’agglomération lyonnaise.

Sur les ramifications que nous avons su développer, entre le sport pour tous et notre Projet Educatif de Territoire.

Sur le soutien et la féconde collaboration avec l’OMS, qui représente un véritable outil de développement de la politique sportive locale, en tant qu’organe de consultation et de réflexion, et qui permet, dans une démarche constructive et participative, d’accompagner le Projet Sportif Vénissian.

Sur l’accompagnement de nos clubs, dans un environnement du sport pour tous, qui n’est jamais figé, mais en mouvement perpétuel, à travers de nouvelles disciplines, de nouvelles pratiques, de nouvelles exigences, en termes de formation, de management, de démarches administratives.

Sur la mise à disposition gracieuse de nos équipements, pour les clubs locaux, qui leur permet de garantir des tarifs de pratique abordables.

Sur le dévouement, la passion et la générosité des bénévoles, que l’on peut saluer très chaleureusement, et sans lesquels, le sport pour tous ne serait pas ce formidable aiguillon d’animation, d’entrain et de passion, dans la vie de tous nos quartiers.

Combien sont-ils à Vénissieux ? Difficile d’en estimer précisément le nombre, mais une fourchette entre 1 000 à 1 500 personnes dans notre commune, doit être assez proche de la réalité.

Enfin, sur les performances de haut niveau des champions de notre ville, que les Vénissians suivent tout au long de la saison. Mises bout à bout, ces énergies illustrent à quel point, le sport pour tous peut être structurant, aussi bien pour les licenciés et pratiquants, que pour l’aménagement des quartiers, et la valorisation globale de notre ville. C’est une vitrine, mais une vitrine dont le reflet montre un élan collectif fort, une envie de se dépasser, et de partager des émotions ensemble.

Dans le sport, peut-être plus qu’ailleurs, on sait qu’il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers, ne jamais se contenter de ce que l’on a, mais chercher inlassablement à progresser, à répéter les efforts et les gestes.

Il en est de même pour le projet sportif vénissian. Le chantier ouvert au sujet du Sport et Handicap, est un symbole fort et porteur des mois à venir, si caractéristique de l’esprit vénissian. Dans ce combat de l’accès au plus grand nombre, la convention que nous avons passée avec le Centre de Recherche et d’Education par le Sport et la Santé (CRESS), afin de soutenir les clubs dans leur approche du « sport et du handicap », nous fait entrer dans le concret, et contribue à enrichir nos réflexions.

D’autres thématiques passionnantes, comme le volet éducatif à travers le sport, ou encore le sport et la santé, sont appelées à se développer, ouvrent de nouveaux horizons, et prouvent une nouvelle fois, que le projet sportif vénissian continue d’innover et d’avancer. Et il continue de s’inscrire dans la durée, puisque l’année 2019 marque les 10 ans de la fête du sport et de la jeunesse, et les 40 ans de la foulée vénissiane.

Bien sûr, l’horizon n’est pas entièrement dégagé, et les inquiétudes qui pèsent sur l’avenir du sport pour tous, sont bien réelles. Vous le savez, les politiques d’austérité frappent tout autant les habitants, les clubs, le milieu associatif, que les collectivités locales. C’est le lien social que ces coupes drastiques, et désengagements de l’Etat, abîment.

Il nous faut porter ensemble ce message d’un sport amateur, fédérateur et ambitieux, que les politiques nationales doivent soutenir et renforcer. On en est loin, malheureusement.

Mais aujourd’hui, je veux féliciter tous les sportifs, bénévoles et clubs récompensés. Je veux retenir votre engagement, votre investissement de tous les instants, pour faire vivre le sport à Vénissieux. Vous donnez une très belle image de notre ville, alors merci à chacun d’entre vous, et continuons de porter haut, les couleurs de Vénissieux.

Je vous remercie.