“Nous agissons pour l’emploi”

Voir toutes les actualités

Intervention de Michèle Picard Lors de la séance du Conseil Municipal du 4 février 2019 Sur le rapport n° 14 :  Bilan 2018 actions « emploi »

Je tiens à saluer le travail accompli par notre pôle Economie, et par tous les partenaires de Vénissieux. Un travail compliqué, de tous les instants, dans un contexte économique national sinistré. Si en France, le solde, entre créations et fermetures d’usines, est légèrement positif en 2018, il ne peut combler, ni masquer l’hémorragie et l’hécatombe des sites industriels, constatées depuis 2012  dans notre pays, avec la disparition de plus de 900 entreprises industrielles, sur l’ensemble du territoire. A la clé : environ 500 000 emplois perdus en 10 ans !

Comme dans toutes les villes populaires, le chômage à Vénissieux est bien trop élevé, au-dessus de la moyenne nationale. Les jeunes, les plus de 55 ans, sont frappés très durement par les crises économiques. Un sentiment de profonde injustice, prévaut dans les quartiers populaires. Comment expliquer qu’à diplôme égal, il y ait environ, deux fois plus de chômage chez les jeunes issus des quartiers populaires ?

L’emploi est une compétence de l’Etat, mais notre ville entend aussi agir, dans la limite de ses prérogatives. Plusieurs lignes fortes nous animent : rapprocher les publics, et notamment les jeunes, de l’emploi ; animer un véritable réseau d’entreprises vénissianes ; faire partager aux habitants les retombées du développement urbain. Sur ces trois points, tous les indicateurs montrent un réel dynamisme, et c’est ce travail au quotidien, que je tiens à mettre en exergue. Depuis 2014, le nombre d’heures d’insertion a augmenté de 231%. Plus de 32 000 heures ont été déjà été effectuées, sur le chantier Puisoz-Grand Parilly, et 114 personnes y ont travaillé.

L’idéal serait que ça débouche sur un emploi stable, bien sûr, mais l’insertion a le mérite de rapprocher les jeunes du marché du travail, de mettre un pied à l’étrier, en quelque sorte.

En mars, notre ville organisera une action spécifique de recrutement Ikea, en faveur des demandeurs d’emploi vénissians. Des recrutements et des opportunités s’offriront également, à l’occasion de l’ouverture de Leroy Merlin, et du développement du Puisoz-Grand Parilly, jusqu’à l’horizon 2025. La journée vénissiane des métiers et de l’emploi est devenue un rendez-vous incontournable, plébiscité aussi bien par les exposants, que par le public. L’année dernière, près de 200 demandeurs d’emploi ont bénéficié d’un temps de rencontres, et 750 personnes ont fréquenté la journée des métiers.

Et puis, il y a la charte de coopération, qui réunit aujourd’hui 108 entreprises, impliquées dans plus d’une cinquantaine d’actions, organisées par la Ville et ses partenaires. La charte illustre l’engagement et l’ancrage des entreprises vénissianes, dans tous nos territoires, et auprès de tous les habitants.

Faire bouger les lignes, agir collectivement avec l’ensemble des partenaires, ne pas se résigner, se battre pour l’emploi, pour la jeunesse, voilà des signes positifs, encourageants, et c’est dans cette voie, que nous devons poursuivre nos efforts, avec toujours plus de proximité, et de détermination.

Je vous remercie.