Médailles du travail

Voir toutes les actualités

Vendredi 13 décembre 2019.

Vénissieux a toujours fait le choix, des services publics et de la proximité. La cohésion sociale, et la cohésion des territoires constituent la clé de voûte, la singularité, et la force de notre ville.

Le premier sentiment qui doit vous habiter, c’est la fierté. Fierté d’être au service des Vénissians, de toutes les générations, des tout-petits à nos aînés, et dans tous les quartiers. Fierté d’appartenir à la grande famille des services publics de proximité, et à la fonction publique territoriale. Fierté d’être les premiers acteurs à faire vivre, le maillon fondateur de notre pacte républicain, la commune. Fierté d’œuvrer pour l’amélioration du quotidien, et du cadre de vie des habitants, de déployer une diversité de métiers, et de savoir-faire pour répondre aux attentes, et aux besoins des Vénissians. Fierté, en un mot, de servir l’humain dans toutes ses dimensions : éducative, culturelle, sociale, sportive, sanitaire. Et permettez-moi d’en ajouter une dernière, : fierté face à des discours ambiants caricaturaux, de dénigrement, quand chacun connaît l’utilité et l’indispensable présence, des services publics au cœur de nos sociétés, et pas simplement en temps de crise.

Le second sentiment qui, là encore, doit vous animer, c’est celui de la reconnaissance. Elle se lit dans la confiance, que les Vénissians vous adressent, à chaque étude de satisfaction réalisée.

Je rappelle quelques chiffres de la dernière en date, : les vénissians jugent positivement, à près de 74%, l’accueil du public dans les services municipaux. 74% de satisfaction également, pour les activités culturelles, 74% pour l’information municipale, 73% de réponses positives, pour les espaces verts et équipements sportifs, 72% pour la propreté, etc.

Reconnaissance du premier cercle, la plus constructive, la plus fondatrice, la plus réconfortante, mais reconnaissance aussi du monde extérieur.

4ème fleur renouvelée, label 2017 « Ma commune aime lire et faire lire », trophée de l’innovation chauffage urbain, labels, au pluriel, cit’ergie et écoréseau de chaleur.

Cette année à nouveau, notre ville a été mise à l’honneur, en décrochant le label national « Ville active & sportive », avec 3 lauriers sur une échelle de 4, reçu début février. Vénissieux rejoint ainsi, les 377 villes labellisées en France, et s’immisce même, parmi les 36 communes gratifiées de 3 lauriers pour 3 ans. Ces prix ne sont pas le fruit du hasard, mais le fruit de votre travail, de vos compétences, de vos savoir-faire.

Vos métiers valorisent Vénissieux, ils participent à la dynamique démographique, à l’arrivée de nouvelles familles, à l’attractivité de nos territoires, que l’installation d’entreprises confirme. Bref, vous êtes à l’œuvre, et les habitants le remarquent, c’est peut-être cela, la plus belle des reconnaissances, : savoir que chaque compétence s’agrège à d’autres, pour que le développement de Vénissieux se prolonge, que chacun ici, et tout au long de sa carrière, a servi l’intérêt général.

Ce soir, 29 personnes vont recevoir une médaille du travail d’argent, de vermeil ou d’or, en fonction de la longévité de leur carrière.

Ecole et bâtiments, Enfance Education, Prévention Sécurité, Formalités administratives, Protocole, Cadre de Vie, Sport jeunesse et famille, Ressources Financières, Patrimoine, Secrétariat Maire-1ère adjointe, les nombreux services concernés illustrent la diversité des métiers, et des missions accomplies. Cette diversité est la force de la fonction publique territoriale, elle en est sa richesse. J’y vois aussi une certaine forme de fidélité, tant pour certains, les années passées dans notre mairie et auprès des habitants, ne se comptent plus.

Aux compétences et à l’expérience s’ajoute un attachement, comme un enracinement à l’histoire, et au récit toujours en mouvement de notre ville.

Vénissieux a toujours fait le choix, des services publics et de la proximité. La cohésion sociale, et la cohésion des territoires constituent la clé de voûte, la singularité, et la force de notre ville. Vous le savez, Vénissieux poursuit avec détermination, ses politiques sociales à l’égard des agents, avec la participation au repas, la couverture santé prévoyance, et le soutien au CASC. Elle continue son travail de gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois et des compétences, pour conjuguer le maintien d’un service public de qualité, la masse salariale, et de bonnes conditions de travail.

Enfin, notre ville fait le pari de l’avenir, en favorisant l’apprentissage de nouvelles compétences de ses agents, et en redéployant des moyens, à disposition des services et agents, en faveur de la formation , (formations à distance, compte personnel de formation, développement des formations internes, etc).

Cette année 2019, le travail mené au plus près des attentes, et des besoins des agents, s’est poursuivi avec la prolongation de la convention d’objectifs, et moyens pour le CASC, période 2019-2021. Le changement de l’offre périscolaire, suite au retour à la semaine à 4 jours, a fait l’objet de la mise en place d’un dialogue social, sur les conditions de travail pour les 600 agents impactés, et par l’adaptation des cycles de travail.

La prolongation de l’accord sur les droits syndicaux, pour la période 2019-2020, a été actée. Nous avons clarifié des règles pour les agents et encadrants, et amélioré la diffusion de l’information sur leurs droits. Notons également la mise en place, de la journée d’accueil des nouveaux agents.

Depuis des années, les services publics sont devenus la variable d’ajustement de politiques économiques nationales, tournées vers le profit immédiat, et la rentabilité de l’instant. Je m’oppose, à cette vision marchande de nos territoires. Les services publics ne sont pas le problème, mais la solution, les habitants ne sont pas des clients, mais des citoyens.

Valoriser la fonction publique, au niveau salarial évidemment, mais aussi au niveau des missions menées, et des vocations suscitées, me paraît aussi fondamental, qu’indispensable.

La cohésion de nos sociétés en dépend. Servir l’intérêt général ne s’invente pas, c’est une passion, une mission, une profession. Vous en êtes l’illustration, et l’incarnation, et ce sont les Vénissians, toutes générations confondues, qui en sont les témoins et les bénéficiaires. Alors, bravo encore à vous tous, et poursuivez votre travail, avec toujours la même force, la même curiosité et la même envie.

Je vous remercie.