Installation du Conseil citoyen Grand projet ville

Voir toutes les actualités

Retrouvez l’intervention de Michèle Picard à l’occasion de l’installation du conseil citoyen Grand projet Ville, mercredi 16 mars.

La ville de Vénissieux est engagée depuis 1989, dans la mise en place d’outils de démocratie participative, à travers la création des 13 Conseils de Quartier. Avec plus de 100 délégués de conseil de quartier, élus par leurs concitoyens, des permanences mensuelles sur chacun des Conseils de Quartiers, des visites tout au long de l’année, des Assemblées Générales et des visites de territoires annuelles, la ville met tout en œuvre, pour favoriser la démocratie locale, sur l’ensemble du territoire.

Depuis 2014, nous avons encore renforcé les réunions de réflexion et d’échanges avec les habitants, sur des thèmes bien précis, comme les réunions sur le PLU-H, organisées avec les conseils de quartier, sur chaque territoire ; des réunions publiques, comme celle sur le Pacte de cohérence métropolitain, le Plan Local d’Urbanisme et de l’Habitat (PLU-H) … Pour nous, c’est un défi permanent, pour faire avancer la ville avec ses habitants.

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine de février 2014, a instauré les Conseils Citoyens, sur les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville. Ces Conseils Citoyens ont pour objet, le suivi et l’évaluation, de la mise en œuvre du Contrat de Ville.

Nos cinq conseils de quartier, implantés sur les Minguettes, jouent déjà un rôle déterminant, dans l’association des habitants aux projets qui les concernent. La relation directe avec la Maison du projet, permet la transmission de l’information, au fur et à mesure, des avancées des projets. Des temps de réflexion et d’échanges sont aussi régulièrement organisés.

Pour rappel, trois territoires en Politique de la ville sont concernés à Vénissieux : le secteur des Acacias, rattaché au QPV Langlet Santy sur Lyon 8ème, le secteur Max Barel, élargi à la résidence Duclos de la SACOVIV, le QPV Minguettes Clochettes. Ce qui représente un peu plus de 40% de la population.

Par la signature, le 23 octobre dernier, de la convention d’application locale du contrat de ville métropolitain 2015-2020, avec l’ensemble de ses partenaires, la Ville s’est engagée à impulser, la mise en place de ce nouveau dispositif de démocratie participative.

Pour la ville de Vénissieux, il s’agit de s’appuyer sur toutes les volontés locales, sur l’engagement de tous en faveur de la ville, pour mettre en place son Conseil Citoyen.

Nous savons tous qu’il ne suffit pas de décréter, ou d’imposer l’engagement citoyen, l’appropriation de la ville par les habitants, leur implication au service de l’intérêt général, sont un travail quotidien, de longue haleine. C’est pourquoi, nous avons décidé, en accord avec le Préfet du Rhône délégué à l’Égalité des Chances, de nous appuyer sur les candidats aux 13 Conseils de Quartiers en décembre 2014, pour constituer le collège habitant. Si nous avons choisi de nous appuyer sur ces personnes, c’est parce qu’elles ont montré un intérêt pour la vie de la cité, pour la chose publique. Elles sont déjà dans une démarche citoyenne, vis à vis de la ville, et vis à vis des Vénissians.

Dans le même esprit, nous avons sollicité la mission Grand Projet de Ville, afin de faire appel aux habitants impliqués, intéressés, avec lesquels l’équipe était régulièrement en contact. L’objectif est que ce Conseil Citoyen puise sa représentation, au sein de tous les quartiers de la commune, et pas seulement de ceux concernés par le GPV. Nous nous sommes toujours opposés à cette fracture entre les quartiers en politique de la ville, et les autres. La ville est un tout, et chaque Vénissian fait partie de cet ensemble. Il est donc très important que tous les habitants, qui souhaitent s’inscrire dans une démarche citoyenne, aient une vision complète de la ville.

Parallèlement, nous avons convié des partenaires, acteurs engagés dans les territoires en politique de la ville, à constituer le collège acteurs locaux :

  • Les 4 associations structurantes de la convention locale du contrat de ville, l’Espace Pandora, l’Institut Bioforce, l’association de gestion des Centres Sociaux des Minguettes, le Centre Associatif Boris Vian,
  • Des associations de locataires,
  • Des bailleurs sociaux, Sacoviv, Alliade Habitat, Grand Lyon Habitat, ICF Méditerranée, et Lyon Métropole Habitat,
  • Des acteurs économiques : la Pharmacie de la Rotonde, des représentants du groupe Casino et du groupe Carso, le responsable de l’entreprise Charco Net.

J’ai confié la mise en place de ce nouveau Conseil Citoyen à Monsieur Boumertit, Adjoint délégué à la Politique de la ville, à l’insertion et à la formation. Il s’appuiera pour cela, sur la Mission Grand Projet de Ville, et sur la Maison du Projet. Nous avons tous conscience du défi qui nous attend, afin de faire avancer, de faire fonctionner, ce nouveau dispositif : il suppose l’engagement de tous.

Le 7 janvier dernier, je suis allée défendre le projet de renouvellement urbain du Plateau des Minguettes, à Paris, devant le Comité d’Engagement de l’Agence Nationale pour le Renouvellement Urbain. J’ai particulièrement insisté sur tous les aspects qui fondent la ville. Le développement doit être à la fois urbain, économique, et social. L’humain doit être au cœur de nos actions en faveur des quartiers. Ce projet à donc reçu un avis favorable de l’ANRU. Mais il n’a de sens que s’il est partagé par tous, et c’est bien tout l’enjeu du Conseil Citoyen : comprendre, partager, donner son avis, pour s’approprier la ville, la faire avancer, avec les Vénissians.

Vous avez répondu présent à notre sollicitation, et je vous en remercie vivement.

  • Le conseil citoyen