Inauguration Ikéa/Grand Parilly/Vénissieux

Voir toutes les actualités

Mardi 10 septembre 2019.

Nous voulions un quartier de vie, innovant, à dimension humaine, un quartier équilibré, où les logements familiaux, les logements spécifiques, la dimension paysagère, les espaces verts, le tertiaire et les commerces, s’intègrent les uns aux autres, et se complètent. 6 hectares d’espaces publics, avec des espaces de promenade, de repos, des espaces pour les enfants, vont être créés. Il y aura une mixité de logements, adaptés aux budgets des familles et à leurs attentes, sans oublier les résidences spécifiques pour les étudiants.

Nous y sommes. Cette date du 10 septembre va compter pour les Vénissians, pour Vénissieux, pour la Métropole également, dont la porte d’entrée sud de l’agglomération lyonnaise, confirme son dynamisme, change de visage, et continue de se consolider.

Depuis 30 ans, les projets et études se sont succédé sur le site du Puisoz, sans aboutir. Aujourd’hui, le terrain vierge de 20 hectares opère une mue historique, une mue attendue, et surtout structurante.

Ce sont des années d’investissement humain et technique, de dialogues et d’échanges, avec nos partenaires, la Métropole et l’Immobilière Leroy Merlin, qui se concrétisent aujourd’hui.

Nous voulions un quartier de vie, innovant, à dimension humaine, un quartier équilibré, où les logements familiaux, les logements spécifiques, la dimension paysagère, les espaces verts, le tertiaire et les commerces, s’intègrent les uns aux autres, et se complètent.

6 hectares d’espaces publics, avec des espaces de promenade, de repos, des espaces pour les enfants, vont être créés. Il y aura une mixité de logements, adaptés aux budgets des familles et à leurs attentes, sans oublier les résidences spécifiques pour les étudiants.

Ce quartier, il est là, en train de naître sous nos yeux, et il va se mettre en place, étape par étape, jusqu’en 2025.

Il n’y aura pas le sentiment d’être en périphérie, mais d’être en ville, d’être dans un quartier de Vénissieux, relié à l’ensemble de la ville et de l’agglomération, avec des dessertes de transports en commun remarquables : métro, tramway, bus, etc.

L’agrafe urbaine, entre Lyon et notre ville, repense l’aménagement urbain, à l’échelle d’une grande métropole cohérente et continue, sans fracture territoriale.

Il y aura quelque chose que l’on ne pourra jamais retirer au magasin Ikea : il est et restera, pour la petite et grande histoire, le 1er bâtiment inauguré, du projet urbain du nouveau quartier de ville « Puisoz-Grand Parilly ».

En présence de Madame Veronika Wand-Danielsson, ambassadeur de Suède en France, et du PDG d’Ikea France, Monsieur Walter Kadnar, je tiens à remercier Catherine Arnoux, la directrice du magasin.

Ikea n’a pas atterri au hasard à Vénissieux , il s’est engagé et s’est investi auprès des Vénissians, depuis que le permis de construire a été accordé, en juillet 2017. Vous avez fait d’un projet urbain un projet humain, et c’est tout à votre honneur.

A Vénissieux, les entreprises ont toujours été des acteurs à part entière de la ville. La dimension économique nous importe, mais pas uniquement, tant le rôle civique, de locomotive et de vitrine, draine une énergie et des possibilités dans les quartiers d’implantation.

A ce titre, les partenariats menés entre la ville et Ikea, en matière d’emploi, d’insertion, et de rencontres avec les associations vénissianes, sont exemplaires. Nous comptons bien les poursuivre.

En mars dernier, Ikea et la ville ont organisé une action innovante et spécifique, de recrutement. Au total, environ 450 personnes ont participé à une des quatre informations collectives, situées dans quatre points géographiques de la ville, co-animées avec Ikea. De ces quatre rencontres ont découlé 400 entretiens de présélection.

Les candidats ont ensuite été conviés à la journée vénissiane des métiers et de l’emploi. 200 d’entre eux ont participé aux ateliers de coaching, et 110 ont été sélectionnés, pour le job-dating du 27 mars 2019, en présence de 15 salariés d’Ikea. A ce jour, une cinquantaine de Vénissians se sont vus proposer un contrat par Ikea.

Autre levier d’action : les clauses d’insertion. Environ 25 000 heures étaient programmées, au début du chantier Ikea, un chiffre dépassé, puisque quasiment 26 000 heures d’insertion, ont été réalisées.

70 personnes ont ainsi été embauchées en insertion, dont 28 jeunes de moins de 26 ans, et 10 personnes de plus de 45 ans.

Les preuves d’engagement d’Ikea à l’égard de notre ville, s’inscrivent dans la signature des chartes du Grand Parilly et de coopération, dont la ville est à l’initiative.

Dans le premier cas, Ikea s’est investi, pour mettre en résonance le projet Grand Parilly, auprès des acteurs socio-économiques du territoire.

Dans le cadre de la charte de coopération, que la ville de Vénissieux a mise en place, il s’agit, à travers notre réseau local d’entreprises, de favoriser la connaissance, entre les différentes entreprises, la ville, le bassin d’emplois, les habitants, etc.

Votre entreprise agit sur le développement durable, la co-création et l’économie circulaire, et vous nous avez sollicités, afin de rencontrer les associations vénissianes.

Les potentialités sont là, elles pourraient se transformer, en partenariats solides et durables.

Des nouveaux échanges sont programmés, à l’automne, ils ne feront que renforcer un peu plus encore, l’appartenance d’Ikea au territoire vénissian, et à son identité.

Le magasin, de par sa qualité architecturale forte, assez unique en son genre, va être découvert par les premiers clients, à partir de 10h00.

Il double sa surface commerciale, par rapport à l’ancien bâtiment de Saint-Priest, et devient l’un des fleurons de la marque en France.

Les espaces publics, permettant l’accès aux deux enseignes, et les accès de voirie métropolitain permettant l’accès au secteur, sont désormais ouverts.

A ce titre, la Métropole a investi 15 millions d’euros, la Ville 900 000€, dans les extensions électriques, et l’éclairage public.

Les préoccupations légitimes, que les Vénissians avaient formulées, concernaient la desserte et les déplacements dans ce secteur. Avec le tramway et le métro Parilly, la présence des transports en commun est un atout considérable. C’est une première garantie.

Des études approfondies ont été menées, pour éviter et limiter au maximum, toute saturation dans le quartier environnant, et sur le boulevard Bonnevay.

Cela nous a permis de renforcer les modes doux, avec la création de voies cyclables, à l’intérieur du nouveau quartier, et l’amélioration de la liaison douce, traversant le boulevard Bonnevay par l’échangeur Parilly. Nous resterons vigilants sur ce point crucial de la circulation.

L’opération Grand Parilly s’échelonne dans le temps, nous serons donc en mesure d’apporter des améliorations et des corrections, le cas échéant.

Ikéa ne restera pas seul très longtemps. Le chantier de l’immeuble tertiaire Fontanel, dénommé « Initial », sera terminé ce 21 novembre, Leroy Merlin devrait ouvrir ses portes, dans le courant du 1er trimestre 2020. Suivront les premiers commerces, les premières résidences, l’installation de la CPAM et d’un pôle santé.

Nous assistons bien au coup d’envoi, d’un programme majeur et structurant pour Vénissieux, et pour l’agglomération lyonnaise.

Je précise qu’une réserve foncière de 25 000m², pour accueillir un équipement d’agglomération, a été actée, et que nous continuons, avec la Métropole, de défendre le dossier de la création d’un EHPAD, auprès de l’ARS.

Je remercie tous les partenaires du programme Grand-Parilly, la Métropole, Ikéa, l’aménageur Lionheart, pour l’énergie, le travail et les investissements déployés, ainsi que les techniciens de la Ville et de la Métropole.

Bienvenue donc aux salariés et à la direction d’Ikéa, ici parmi nous à Vénissieux.

Je vous remercie.