Inauguration de l'accueil de jour de Parilly

Voir toutes les actualités

Jeudi 14 mars 2019.

108 jeunes adultes et adultes déficients intellectuels, âgés de 20 à 57 ans, bénéficient des activités proposées par l’AJ Parilly. La majorité des personnes accueillies réside à Vénissieux, et dans les communes avoisinantes de l’Est lyonnais : Villeurbanne, Saint-Priest, Saint-Fons, Vaulx-en-Velin et Décines. L’objectif que vous vous êtes fixé, est de réduire la dépendance des adultes et jeunes adultes suivis, et de développer leur autonomie dans la vie quotidienne.

Faire société, c’est savoir additionner les différences, et non diviser les singularités. Chaque citoyen, chaque habitant, doit pouvoir trouver sa place, et c’est aux pouvoirs publics, aux collectivités, de favoriser cet accès à des droits identiques, pour renforcer les conditions du vivre ensemble. Il ne faut pas se fermer au handicap, mais s’ouvrir au handicap.

L’accueil de jour de Parilly occupe cette place indispensable, point d’ancrage territorial, et point d’ouverture sur notre ville. Vous faites partie de l’identité et du paysage vénissians. Vous en écrivez aussi, une partie de son histoire.

L’établissement a été créé en 1992, il était un institut médico-éducatif, puis un établissement et service d’aide par le travail, avant de devenir l’accueil de jour de Parilly, que nous connaissons.

La réhabilitation complète des bâtiments, l’ajout d’une extension, et votre installation dans ces nouveaux locaux en septembre 2017, ont permis de regrouper sur un même lieu, toutes vos activités. Après avoir pris vos marques, j’espère et je suis convaincue, que cette rénovation a amélioré vos conditions de travail.

108 jeunes adultes et adultes déficients intellectuels, âgés de 20 à 57 ans, bénéficient des activités proposées par l’AJ Parilly. La majorité des personnes accueillies réside à Vénissieux, et dans les communes avoisinantes de l’Est lyonnais : Villeurbanne, Saint-Priest, Saint-Fons, Vaulx-en-Velin et Décines. L’objectif que vous vous êtes fixé, est de réduire la dépendance des adultes et jeunes adultes suivis, et de développer leur autonomie dans la vie quotidienne.

Un des autres enjeux clés de l’utilité sociale de l’AJ, est d’aider les usagers à être reconnus positivement par leur environnement psychosocial, par d’autres moyens que leur participation au monde du travail. Etre soi-même et acquérir de nouvelles capacités, dans un lieu où se construit la confiance, l’accueil de jour de Parilly remplit de très belles missions, et rejoint sur ce créneau de la dépendance et de l’autonomie, l’esprit de nos politiques de proximité.

Entre notre ville et l’association, des liens forts étroits se sont tissés, sans formalisation systématique de l’ensemble de ces coopérations. Nos équipements culturels, sportifs, nos structures sanitaires, sont toujours des partenaires habituels de l’AJ de Parilly.

De même, plusieurs partenariats se sont construits avec des structures locales, pour des activités destinées aux adultes accueillis au sein de l’AJ : avec la médiathèque, pour des ateliers liés à l’utilisation d’outils numériques ; avec le jardin collectif d’insertion sociale de l’envol, pour la pratique du jardinage ; avec le centre social de Parilly, pour proposer des activités manuelles, sans oublier Emmaüs Vénissieux, pour restaurer des objets vendus ensuite par l’association.

Les services de la Ville sont également mobilisés par l’AJ, pour du prêt de matériel lors de la fête de la musique, ou cette inauguration. En outre, la Ville met à disposition un gymnase, pour des activités sportives.

Notre ville se bat pour lutter contre toute forme de discrimination. Sous ce mandat, nous avons mis en place l’Ad’AP (agenda d’accessibilité programmé), pour une nouvelle période de neuf ans. Près de 1 400 actions seront nécessaires, pour mettre en accessibilité, l’ensemble du patrimoine de notre ville aux personnes handicapées. Le coût de l’opération est estimé à 7,5 millions d’euros, valeur fin 2025, qui pourra être ramené à 700 000 euros par an, pour la période 2017 à 2025.

Par types de bâtiments, plus de 2,5 millions de travaux concerneront le scolaire, 1 million pour les équipements sportifs, idem pour la culture, etc.

D’autres actions ont été engagées : la signature d’une convention, avec le Centre de Recherche et d’Education par le Sport et la Santé (CRESS), afin de soutenir les clubs dans leur approche du « sport et du handicap » ; l’ouverture en 2016 d’une classe expérimentale, dans le cadre du plan autisme du gouvernement, à Anatole France.

Enfin, je rappelle aussi que nous avons facilité, l’installation d’un Centre d’Action Médico-Sociale Précoce, dans notre commune, une infrastructure associative, qui accueille 45 enfants de 0 à 6 ans, présentant tous types de handicap.

Dans une société où prédomine le sentiment d’isolement, notre ville compte, au contraire, de nombreuses structures d’accueil, comme l’Institut Médico-Educatif Jean-Jacques Rousseau, le centre Adelaïde Perrin, les points d’accueil écoute jeunes, etc…

Notre détermination est donc sans faille, et l’Accueil de Jour de Parilly peut compter sur nous. Si, par ailleurs, l’association souhaite développer des partenariats avec les équipements de la Ville et les associations locales, afin de proposer de nouvelles activités aux personnes accueillies, et de renforcer leur intégration sociale sur le territoire, nous saurons être à votre écoute.

Je vous souhaite un excellent travail dans ces nouveaux locaux, et je vous remercie.