Forum du Conseil Citoyen du Développement Humain Durable

Voir toutes les actualités

Mardi 14 mai 2019.

Une ville plus belle, plus propre et plus agréable à vivre, c’est l’affaire de tous. A Vénissieux, nous croyons en la citoyenneté, en la coresponsabilité partagée avec tous les habitants. A Vénissieux, on ne se résigne pas, on ne renonce pas.

Bien vivre, dans sa ville, dans son quartier, est un axe fort de notre politique municipale.

A Vénissieux, nous mobilisons toutes nos énergies, pour améliorer le quotidien des habitants, notamment par l’aménagement d’espaces publics de qualité, le fleurissement, et l’entretien de notre patrimoine.

Le renouvellement du Label 4 Fleurs à Vénissieux, à l’automne dernier, vient récompenser nos efforts en la matière, mais aussi en termes de propreté, et de cadre de vie.

Une récompense, que nous partageons avec les habitants, impliqués, à nos côtés, pour rendre notre ville plus agréable.

Dépôts d’ordures sauvages, déjections canines, canettes, mégots, graffiti, lampadaire dégradé, stationnement gênant…

Autant d’incivilités qui pourrissent notre quotidien, et portent atteinte au vivre-ensemble. Des dysfonctionnements qui agacent, et finissent par exaspérer, s’ils s’installent dans la durée.   Régulièrement, lors des assemblées générales de conseil de quartier, les habitants témoignent de ces actes, qui dégradent leur quotidien.

C’est pour cela que nous avons mis en place le CLIC (Contact Local d’Information Citoyenne).

Accessible sur le site de la ville, depuis février.

  • C’est un outil efficace, qui permet de gérer rapidement, les dysfonctionnements observés sur le domaine public.
  • Une plateforme interactive qui permet de traiter, au plus tôt, les observations des Vénissians, et de les tenir informés de l’état d’avancement de leurs demandes.
  • En associant ainsi les Vénissians, la Ville entend gagner en réactivité, dans le traitement de ces dysfonctionnements.
  • A ce jour 390 signalements ont été effectués, et traités par la Ville ou transmis aux interlocuteurs concernés (Métropole…).

Ces comportements inciviques ont des conséquences financières :

Chaque mois, la ville collecte 30 m3 d’encombrants, et de dépôts sauvages pour un coût estimé à 10 000 euros pour l’enlèvement, et le traitement des déchets industriels banals.

Et, si je valorise les interventions de nos jardiniers, et agents du service environnement, en matière de propreté de l’espace public, il faut ajouter 600 000 euros par an.

Ces actes engendrent également, des problèmes de sécurité, en termes d’incendies, de troubles de voisinages, comme en témoignera, tout à l’heure, le commandant Maurin.

Cette situation n’est pas normale :

Plusieurs dispositifs sont mis en place par la Ville

  • La déchetterie ouverte 6 jours / 7 pour les encombrants, et les déchets verts.
  • La collecte des ordures ménagères effectuée 6 jours / 7 dans la plupart des quartiers.
  • Les personnes âgées, et handicapées peuvent solliciter les services de la ville, pour l’enlèvement de leurs encombrants.
  • Points de collecte d’électroménagers, et informatiques, tous les trimestres.
  • Collecte de sapins, pendant les fêtes de fin d’année.
  • Les habitants peuvent déposer meubles, et électroménagers en état de marche aux associations caritatives (Emmaüs, SPF, Restos du Cœur).

La semaine de la propreté, renouvelée chaque année

C’est l’occasion de sensibiliser, tous les habitants aux bonnes pratiques, à la propreté urbaine, afin de maintenir la ville le plus propre possible.

C’est intervenir, dans les écoles, pour sensibiliser dès le plus jeune âge, sur le tri des déchets.

C’est faire en sorte, que chaque Vénissian soit acteur de ces actions, se sente concerné, s’approprie l’espace public pour mieux le respecter, et le faire respecter.

Pour cette nouvelle édition, nos différents partenaires ont concocté un programme varié

Animation « lutte contre les incivilités » en sortie d’écoles, pour sensibiliser notre jeunesse sur les questions de propreté.

Nettoyage de printemps, ouvert à tous, du 43 au 83, bd A. Croizat.

Visite de l’entreprise Aliapur, spécialisée dans le recyclage de pneus usagés.

Echange avec les habitants de Max-Barel, et le bailleur autour d’une scène d’incivilités, sur le traitement et la gestion des encombrants.

Le mercredi 15 mai, nous inaugurerons le 4ème composteur de quartier, devant le centre social Roger-Vaillant.

Nous souhaitons développer les composteurs de quartier, accessibles à tous, et couvrir, à terme, l’ensemble du territoire.

Ces actions répondent aux objectifs, inscrits dans le nouvel Agenda 21 de la Ville, notamment en terme de réduction de la production de déchets alimentaires.

Je remercie les nombreux partenaires investis, avec nous, dans cette semaine de la propreté.

  • Le Conseil de quartier Henri-Wallon / Jean-Moulin,
  • Les Centres Sociaux Minguettes, Parilly,
  • Bailleur Social : SACOVIV,
  • La Métropole de Lyon,
  • Les Associations : Amicale Locale de la CNL, Mouvement de Palier, Unis Cité,
  • La Maison des Sportifs Roger Couderc,
  • La Maison de l’enfance Henri Wallon,
  • L’EPJ Pyramide,
  • L’Entreprise YOYO,
  • Le CME, impliqué sur les questions environnementales.

Une ville plus belle, plus propre et plus agréable à vivre, c’est l’affaire de tous.

A Vénissieux, nous croyons en la citoyenneté, en la coresponsabilité partagée avec tous les habitants.

A Vénissieux, on ne se résigne pas, on ne renonce pas.

Nous réfléchissons à l’organisation d’une journée consacrée aux incivilités.

La ville est un espace partagé, un bien commun à préserver. Dans cet espace, il s’agit de respecter l’autre, comme de se respecter soi-même. Soyons de plus en plus nombreux, à dire stop aux incivilités. C’est par l’addition de nos voix, c’est par l’addition de comportements responsables, de volontés conjuguées, que nous ferons bouger les choses.

Je vous remercie.