Fête Départementale du Football au Féminin

Voir toutes les actualités

Dimanche 19 mai 2019.

A travers le sport, notamment, les femmes ont pu faire évoluer le débat, sur la mixité puis, revendiquer le droit de disposer de leur corps. Pionnier du combat pour l’égalité hommes/femmes, mais aussi et surtout, le sport a un rôle social. C’est un espace de citoyenneté, un espace d’égalité.

Je voudrais vous souhaiter, à toutes et à tous, la bienvenue à Vénissieux, et vous exprimer notre fierté d’accueillir, sur nos terres, cette 9ème édition de la Fête Départementale du Football au Féminin. Bienvenue aux joueuses de l’OL, du LOU rugby, de l’ASVEL, et à toutes celles qui nous font le plaisir, d’être parmi nous aujourd’hui.

L’histoire du football, et plus généralement du sport au féminin, est étroitement liée, à l’évolution de la place des femmes, dans notre société. Quand d’aucuns se cantonnaient aux préjugés pour affirmer que les femmes n’auraient pas les compétences physiques pour pratiquer un sport, seraient inexpérimentées, deviendraient laides, viriles, stériles, perdraient toute féminité. D’autres, ont osé vivre leur passion au grand jour, dans une société où le football féminin était toléré, tant qu’il restait caché de tous et ont fait évoluer les mentalités, dans un monde où le sport reste, encore aujourd’hui, à dominance masculine.

A travers le sport, notamment, les femmes ont pu faire évoluer le débat, sur la mixité puis, revendiquer le droit de disposer de leur corps. Pionnier du combat pour l’égalité hommes/femmes, mais aussi et surtout, le sport a un rôle social. C’est un espace de citoyenneté, un espace d’égalité. Le temps d’une partie, d’un match, d’une compétition, les barrières sociales tombent, les différences d’âge s’effacent, les origines sont oubliées. Cet esprit sportif, ne s’arrête pas à la sortie des vestiaires. Il vit bien au-delà.

Les clubs sportifs, forment un maillage dense sur nos territoires, les parents se retrouvent autour des terrains, les sportifs sont des modèles, pour des milliers de jeunes, ils font naître des passions, voire des vocations.

Le sport peut aussi servir de grandes causes, à l’image de l’action « Courir pour Elles », qui s’inscrit dans la lutte contre les cancers féminins, et à laquelle nombre d’entre vous se sont associées

A Vénissieux, nous avons toujours considéré le sport, comme un élément fondamental d’épanouissement personnel, et de vivre ensemble. Un sport porteur d’enthousiasme, de partage, d’échanges interculturels, et intergénérationnels.

Nous portons une politique volontariste autour :

  • D’un enjeu prioritaire : réduire les inégalités, par l’accès au plus grand nombre, à la pratique sportive.
  • D’un pari : le sport, comme moyen d’éducation, et de socialisation, un enjeu culturel de civilisation, pour contribuer au respect de la citoyenneté, la responsabilité individuelle, et la valorisation du collectif.

Promouvoir le sport au féminin, lui donner plus de visibilité, est au cœur de nos actions. A l’image de l’appel à projet « La Preuve Form’Elle », une action lancée par la ville, en 2009, pour développer la pratique sportive féminine et favoriser leur accès, aux responsabilités au sein des associations sportives.

Aujourd’hui, les résultats sont là. 47 % des femmes, exerçaient une activité sportive en 2017, contre 33 % en 2008. Un taux qui atteint 37 %, sur le quartier des Minguettes, contre 12 % en 2008. Elles représentent 40 % des licenciés vénissians, soit 4500 femmes sur un total de 9000 sportifs. L’exception est devenue la règle, et aujourd’hui les clubs ont totalement intégré, la réflexion autour de la pratique sportive féminine, à leurs programmes d’actions. Nous ne relâchons pas nos efforts, et nous voulons aller encore plus loin ! Notre ville est attentive, à la présence des femmes au sein des clubs, tant sur le nombre d’adhérents, que sur l’évolution de ce nombre.

Lors de nos manifestations sportives, nous encourageons la participation, d’équipes mixtes : Tournoi des trois raquettes (rallye en équipes), Vénissieux au cœur de la mêlée, Tournoi des quatre ballons. Durant le temps périscolaire sportif adolescent, nous favorisons la mixité dans tous les sports, en proposant systématiquement 2 activités, dont l’une relève d’une discipline dite « féminine » (gymnastique rythmique…), une action pour faire évoluer le regard des garçons, sur la pratique sportive féminine. Nous travaillons aussi, à la représentativité des femmes, dans les instances dirigeantes.

Récemment, notre ville a reçu le label « Ville active et sportive », avec 3 lauriers sur les 4 possibles. Un réel encouragement, pour nos choix et nos efforts, en matière d’investissement, de personnel, d’évènements sportifs, d’animations et de soutien au mouvement sportif. Une récompense que nous partageons, avec l’ensemble des acteurs du monde sportif vénissian, riche, diversifié, et impliqué sur tout notre territoire.

Notre ville a eu la fierté de porter, de nombreux athlètes de haut niveau. Je citerai Kevin CAMPION, ou Yasmina AZIEZ, sélectionnés aux Jeux Olympiques de Rio, en 2016. Je pense également à Amel MAJRI, formée à l’AS Vénissieux Minguettes, qui s’est hissée, avec l’équipe de France, en ¼ de finale aux JO de Rio et et portera les couleurs de la France, lors de la coupe du monde féminine 2019.

Cette coupe du monde, la première organisée en France, en juin prochain, est un événement important, pour le sport, bien évidemment, mais aussi pour les femmes. La preuve, s’il en fallait une, qu’il faut désormais compter, avec nos sportives françaises. Oui, le football féminin a de belles années devant lui, et votre présence à toutes, aujourd’hui, en est la plus belle démonstration.

Le sport féminin est une force pour le mouvement sportif, une force pour notre société. Le sport est, et restera, un puissant accélérateur de l’égalité. Nous avons besoin de votre énergie, de votre détermination, pour aller droit au but, lutter contre les stéréotypes, et les attaques sexistes. Pour un sport fédérateur, vecteur d’émotions, de performance, et de cohésion sociale.

Je vous souhaite à toutes et tous, une belle journée.