Enseignants menacés et insultés : condamner, soutenir, comprendre et répondre

Voir toutes les actualités

Samedi 23 janvier 2021

Condamner, soutenir, comprendre et agir sont toujours au centre de mes actions, qu’elles soient médiatiques ou plus confidentielles. La parole d’un maire est attendue par toutes et tous, parfois très vite, parfois trop vite, car c’est compter sans la discrétion nécessaire à l’exercice de mon mandat. Je tenais à vous rendre compte de mes engagements sans réserve avec mon équipe aux côtés des équipes enseignantes. Je partage aussi les questions plus larges que l’actualité de ces derniers jours a fait ressurgir. L’urgence de la situation exige des réponses spécifiques et multiples. Vous pouvez compter sur nous pour y travailler, comme toujours et avec tous nos partenaires.

 

Enseignants menacés et insultés : condamner, soutenir, comprendre et répondre

La première des réactions est de condamner et c’est ce que j’ai fait, avec la plus grande fermeté. Ces actes inacceptables ne doivent pas restés impunis et j’ai assuré la principale du collège et son équipe de mon engagement en ce sens auprès du commissaire.

Ensuite, il est essentiel d’apporter notre soutien aux victimes, parce qu’il est intolérable que nos enseignants n’exercent pas leur mission dans un climat sûr et serein, parce que de tels agissements ne doivent jamais être banalisés.

Surtout, il faudra comprendre pour apporter des réponses globales et faire face à toutes les difficultés.

A l’occasion d’un échange avec un représentant des enseignants du collège Paul Éluard, nous avons pu partager nos inquiétudes et nos constats : l’éducation mérite une convergence d’efforts et de moyens sans précèdent, à l’intérieur des enceintes éducatives comme à l’extérieur. Là se construisent les générations futures de citoyens. Arrêtons d’économiser sur l’avenir ! Faire plus avec toujours moins en termes d’effectifs, d’équipements, de financements est une impasse.

D’autant qu’à l’extérieur, la tension monte et la crise que nous traversons ne va rien apaiser, bien au contraire. Je l’ai dit et écrit plusieurs fois à tous mes interlocuteurs institutionnels, les conséquences de ces derniers mois sont multiples. Certaines sont déjà criantes de réalité sur tout le territoire national, au plan social comme économique. Mais il est urgent de regarder la face cachée de l’iceberg : les conséquences psychologiques sont et seront dramatiques pour beaucoup de nos concitoyens, en particulier pour les plus fragilisés.

Avec Véronique Forestier, adjointe au maire en charge de l’enfance et de l’éducation, les élus municipaux et métropolitains membres du conseil d’administration du collège, je recevrai très prochainement une délégation. Je souhaite que nous abordions tous ces points sans tabou, et je serai à leurs côtés pour porter leurs demandes à tous les niveaux, en matière de sécurité comme de moyens pédagogiques …

Nos écoles, nos collèges, nos lycées, nos enseignants et toutes les équipes qui les accompagnent au quotidien auprès de nos enfants sont notre bien commun, un des piliers de notre République. Il nous appartient à tous de consolider ses fondations, d’affirmer ses principes, de défendre ses idéaux.