Il est une figure tutélaire, une voix qui porte, nous accompagne et nous guide. Une voix de la sagesse et du recul qui nous interpelle immédiatement et qui nous habitera encore longtemps. Edgar Morin fête aujourd’hui ses 100 ans. Mille vies en une, et pour nous cette joie rare de rendre hommage de son vivant à un homme directeur de recherche émérite au CNRS, ancien résistant, humaniste, sociologue et philosophe. C’est la traversée d’un siècle fou et aussi de nos lendemains que je vous invite à retrouver dans trois interviews passionnantes d’Edgar Morin, au Monde (https://bit.ly/36lxa5N) et à France Info (https://bit.ly/3yPifx9) , puis interrogé par Régis Debray sur France Culture (https://bit.ly/3wnKbX3).

Un extrait parmi tant d’autres : « Nous avons mille menaces avec des conflits, les fanatismes, les refermetures sur soi. Il y a des causes absolument magnifiques pour les jeunes, la défense de la Terre, la défense de l’humanité, c’est-à-dire l’humanisme… Il y a aussi l’absence de conscience lucide que l’on marche vers l’abîme. Ce que je dis n’est pas fataliste. Je cite souvent la parole du poète Hölderlin qui dit que “là où croît le péril croît aussi ce qui sauve”. Donc, je pense quand même qu’il y a encore espoir »