COVID19 : Plan de soutien aux associations Vénissieux Aujourd’hui pour Demain

Voir toutes les actualités

Conseil municipal mercredi 15 juillet 2020 – Rapport N°5 «Crise sanitaire de la COVID 19 – Plan de soutien aux associations Vénissieux Aujourd’hui pour Demain – Création d’un fond financier de soutien aux associations. »

 

Personne ne doutait de l’implication des associations vénissianes dans la lutte contre la pandémie, au plus près des habitants. Les mois de confinement l’ont confirmé : le tissu associatif est là, bien présent, toujours prêt à se mobiliser, pour renforcer le vivre ensemble et le lien social. Les associations culturelles ont maintenu le contact avec leurs publics, via les outils numériques, les clubs de sport se sont adaptés aux contraintes sanitaires, pour accueillir, au mieux et au plus vite, leurs adhérents. Les associations de solidarité, les équipes des centres sociaux, ont formé un maillon et un relais essentiels, pour accompagner, informer les familles tout au long de cette crise sanitaire. Toutes les associations continuent par ailleurs de se mobiliser, par le biais de nombreuses actions, en direction des habitants qui n’ont pas les moyens de partir en vacances cet été.

Comme sur l’ensemble du territoire national, la pandémie de Covid 19 a provoqué d’importantes difficultés financières, dans bon nombre d’associations, qu’elles soient sportives, culturelles, de solidarité ou d’insertion. La perte de missions, l’annulation des manifestations, la baisse des recettes ou les remboursements des cotisations, les ont pénalisées très lourdement. Consciente des difficultés rencontrées, notre ville a mis en place un comité de pilotage relatif à la situation des associations, dès le mois de mai dernier. Un fonds financier municipal exceptionnel a été doté d’une première enveloppe de 300 000€, inscrite au budget supplémentaire 2020. Ce fonds pourra évoluer dans le temps, en fonction des analyses techniques et des besoins des associations. C’est une première étape. Nous allons donc poursuivre notre travail cet été, pour dresser un état des lieux plus précis encore.

Notre première mission est de répondre à l’urgence, la seconde est de se projeter à plus long terme, dans le cadre du mandat 2020-2026. Une réflexion sera conduite, sur l’amélioration de l’accès aux ressources numériques pour la population. La crise sanitaire a souligné cette fracture technologique, que nous combattons à l’échelle de la Métropole. L’accès à l’éducation ou à la culture, pour les familles les plus modestes, aux formations, à l’emploi pour les chômeurs, est primordial. En collaboration avec l’Etat, les associations et la Métropole, des solutions doivent être apportées, pour mettre fin à toute forme de « discrimination par le numérique ».

Il convient aussi d’agir, pour améliorer les capacités de déplacement dans les transports en commun, des bénéficiaires des minima sociaux. A nous d’interpeller le Sytral, la Métropole et tous nos partenaires, afin de créer des dispositifs favorisant la mobilité de chacun, sans discrimination aucune, ni sélection par l’argent.

Sur le plan humain, comme au sujet des inégalités sociales, cette crise sanitaire, dont il faut tirer un bilan précis, a révélé des failles et des difficultés, pour certaines personnes et familles, qui nous appellent à plus de solidarité.

Je vous remercie.