Conseil municipal : Règlement Local de Publicité

Voir toutes les actualités

Conseil municipal du lundi 8 mars 2021

Rapport n° 6 – Débat sans vote sur les orientations du Règlement Local de Publicité de la Métropole de Lyon.

A Vénissieux, dans nos rues, sur nos boulevards et avenues, tout n’est pas marchand, pas plus qu’il ne faut confondre clients et citoyens ! C’est la raison pour laquelle, notre règlement local de publicité a toujours été plus restrictif que le code de l’environnement, dans le but évident de préserver, la qualité urbaine et paysagère de notre territoire.

En juin 2022, après un long processus de consultations et d’avis des communes, le règlement local de publicité deviendra métropolitain, et sera appliqué sur l’ensemble du territoire. Les objectifs de la Métropole sont la préservation de la qualité paysagère et urbaine, la lutte contre la pollution lumineuse, le développement d’un cadre de vie apaisé, et l’harmonisation des règles et du développement d’une équité à l’échelle de la Métropole. Nous nous inscrivons pleinement dans les orientations prises afin que nos villes gardent leur identité, et nos espaces publics un équilibre, entre citoyenneté et enseignes privées.

En France, bon nombre d’entrées de villes sont défigurées par les panneaux publicitaires, deviennent illisibles au point de ne plus ressembler à rien. Nous nous sommes toujours opposés à cette saturation, des signes et sigles commerciaux. A Vénissieux, dans nos rues, sur nos boulevards et avenues, tout n’est pas marchand, pas plus qu’il ne faut confondre clients et citoyens ! C’est la raison pour laquelle, notre règlement local de publicité a toujours été plus restrictif que le code de l’environnement, dans le but évident de préserver, la qualité urbaine et paysagère de notre territoire.

Lors de son élaboration et de son application en octobre 2018, notre ville avait demandé à la Métropole de garder nos caractéristiques, à savoir  la limitation à 8m2 des panneaux publicitaires, et de la publicité numérique à une taille maximum de 2m2, la préservation de zones d’interdiction totale à proximité des Parcs de Parilly, Minguettes et Dupic, ainsi que des sites à fort caractère urbain et paysager.

En avril 2019, pour une durée de 8 ans, notre ville a confié à la société Decaux l’affichage de la communication municipale, sur des panneaux de 8m2, en contrepartie de l’affichage publicitaire. J’insiste sur ce point, car il me semble très important de distinguer l’information municipale et citoyenne, de la publicité privée et marchande. Elles n’ont pas le même objectif, l’une sert le bien commun et le vivre ensemble, l’autre des intérêts privés. Nous veillerons à garder, bien évidemment, tout ce qui relève des campagnes d’information et de programmations de nos équipements, adressées aux Vénissians.

Le règlement dont nous parlons ce soir pose des principes de base, qui feront l’objet de discussions et d’aménagements dans le temps. La proposition d’une limitation de la taille de la publicité, sur le matériel urbain à 2m2 maximum sous-entend donc, la disparition à terme des panneaux de 8m2. A Vénissieux, on estime que 60 panneaux sont concernés par cette mesure, 45 chez des particuliers privés, et 15 pour la Ville. La Métropole devra donc imaginer des mesures d’accompagnement, tenir compte également, des Délégations de Service Public passées dans de nombreuses villes, avant de finaliser un règlement définitif à l’horizon 2022.

Vénissieux œuvre au quotidien pour améliorer le cadre de vie de ses habitants, elle saura être au rendez-vous tout au long du processus de concertation de ce prochain règlement local de publicité métropolitain.

Je vous remercie.