Conseil municipal : Point sur la vaccination

Voir toutes les actualités

Conseil municipal du mardi 6 avril 2021

Michèle Picard commence ce conseil municipal par un point d’information sur la campagne de vaccination en cours à Vénissieux.

A l’échelle nationale, des publics prioritaires, les plus exposés à des formes graves, ont été définis depuis le début de la vaccination. A l’échelle départementale, la répartition des vaccins relève de l’Agence Régionale de Santé et de la Préfecture bien évidemment. La logistique s’appuie sur un dépositaire sous-traitant de Santé Publique France et sur les établissements de santé. Les doses stockées dans les établissements pivots sont ensuite livrées dans les centres de vaccination. Fin mars, la Préfecture a annoncé une montée en puissance de la vaccination en région Rhône-Alpes avec l’objectif de 203 000 injections (premières et secondes doses) chaque semaine pendant le mois d’avril.

A Vénissieux, avec un accès limité aux vaccins au début de la campagne, le centre de vaccination du CDHS a néanmoins fonctionné du 20 janvier au 15 mars à raison de 300 doses par semaine. L’ouverture mi-mars du centre de vaccination salle Joliot-Curie, avec trois lignes de vaccination disponibles, nous fait changer d’échelle. La Ville met à disposition les locaux, mais aussi le service de sécurité et 17 agents qui œuvrent salle Joliot-Curie. C’est notre ville qui assure le fonctionnement du centre avec le concours de la CPTS, Communauté professionnelle territoriale de santé. Rappelons que le centre est ouvert du lundi au vendredi, de 8 heures à 20 heures, et qu’il est en mesure de vacciner les patients éligibles aux vaccins Pfizer.

Les objectifs prévisionnels sont les suivants pour le mois d’avril : 900 vaccins livrés la semaine du 29 mars, à nouveau 900 la semaine du 5 avril, pour passer à un rythme de 1500 vaccins par semaine à partir du 12 avril, et ce jusqu’à la fin du mois.

La prise de rendez-vous s’effectue via la plateforme téléphonique régionale (04 23 10 10 10), via Doctolib ou encore par les professionnels de santé de Vénissieux et les travailleurs sociaux (ligne spécifique ouverte 04 72 21 43 21 de 8h à 16h et/ou liste sécurisée envoyée au centre de vaccination). Il faut bien évidemment faire partie des personnes éligibles au vaccin.

Depuis le 27 mars, la vaccination est ouverte aux personnes âgées de 70 ans et plus sans comorbidité, aux personnes atteintes d’une pathologie dite à haut risque avec une prescription médicale de leur médecin, aux personnes handicapées hébergées dans des établissements spécialisés et à tous les professionnels de santé, y compris libéraux. S’ajoutent à cette liste les professionnels intervenant dans des établissements auprès de personnes vulnérables, les professionnels des secteurs de la santé et du médico-social, pompiers et aides à domicile et les personnes âgées de 50 à 74 ans présentant une ou plusieurs comorbidités.

Depuis le début de la pandémie, de nombreux dysfonctionnements (masques, traçage, accès aux vaccins) ont été constatés en France. Il faudra en tirer les leçons lorsque la crise sanitaire sera derrière nous. De même à l’échelle européenne et internationale, la mise en concurrence des vaccins au pays le plus offrant ou encore le blocage des exportations ne sont pas acceptables. La coopération doit être développée au niveau mondial en mobilisant toutes les capacités de production nécessaires et en remettant les vaccins et traitements anti-pandémiques sous contrôle public. La santé est un bien commun, l’heure n’est pas au profit mais à la solidarité. L’initiative citoyenne européenne, que je soutiens, est légitime : elle exige que les traitements et les formules des vaccins tombent dans le domaine public, de façon à ce que chaque pays soit en mesure de les produire. En temps de pandémie, c’est tout simplement faire preuve de bon sens.

Je vous remercie.