Conseil municipal : Finances locales, budgets supplémentaire 2021, principal et annexe

Voir toutes les actualités

CONSEIL MUNICIPAL DU 28 JUIN 2021

Intervention de Michèle PICARD sur le rapport n°4 :  « FINANCES LOCALES. Budget supplémentaire 2021. Budget principal et annexe. »

Le compte administratif 2020 présenté ce soir, est un compte administratif extraordinaire, dans le sens premier du terme. Extraordinaire, car il vient boucler une année 2020, marquée par une crise sanitaire et des mesures de confinement de la population inédites, en France comme à Vénissieux.

Trois rappels néanmoins : le premier concerne la pandémie actuelle. Même si la situation s’améliore en France, le virus continue de circuler, et nul ne peut prédire l’évolution des contaminations après cet été. Les deux autres points sont clairs et nets : les crises sociale et économique sont déjà installées, et elles frappent en premier lieu, les quartiers populaires et les familles les plus modestes. Là encore, a-t-on assez de recul, pour en mesurer la virulence et l’ampleur ? Non, pas à ce jour, mais nous savons qu’elles seront profondes, et que les Vénissians auront besoin de nous, des collectivités, de l’Etat, et de tous les acteurs de terrain pour franchir de nombreuses écueils : logement, emploi, alimentation, santé.

Le CA 2020 montre qu’un budget équilibré et des finances saines, nous ont permis de faire face à l’imprévu. Ce coup d’avance et cette marge en matière budgétaire sont essentiels, pour affronter les aléas, les coups durs et agir vite pour les habitants.

C’était le cas tout au long de la crise de la covid-19. Même si les situations ne sont pas comparables, la reconstruction rapide et ambitieuse du Centre Nautique Intercommunal, participait du même principe. Etre en mesure de répondre à l’inattendu.

Masques, mesures sanitaires, sécurité, aides aux familles les plus fragiles, soutiens financiers aux associations, aux acteurs économiques, à la culture et à la création, la gestion et les effets de la crise sanitaire se sont élevés à un peu plus de 4,1 millions d’euros, pour la ville de Vénissieux. L’arrêt de services municipaux pendant les confinements (cinéma, restauration scolaire, location de salles, etc), ou de certains chantiers, la baisse des produits de services (les remboursements des prestations interrompues et redevances aux habitants, les allègements de charges aux acteurs économiques de Vénissieux), les différents plans de soutien et d’urgence sanitaire ont modifié en profondeur, la lecture de ce compte administratif.

Au final, et malgré ce contexte exceptionnel, il faut néanmoins insister sur deux  paramètres très rassurants pour notre collectivité : notre épargne en hausse est consolidée, notre dette se réduit, notre capacité de désendettement, année après année, ne cesse de s’améliorer. Bref, nous avons tenu bon, au cœur de la tempête 2020, et posé les garanties financières, des projets du nouveau mandat municipal 2020-2026.

Je le dis de suite, le budget 2021 sera amené à recouvrir des thématiques de crise, auxquelles nous devrons faire face. J’espère que l’Etat répondra bien présent, et qu’il sera à la hauteur des défis à relever et des demandes des collectivités locales. Néanmoins, notre plan de mandat continuera d’avancer.

Après la création de la garderie du matin, le périscolaire le mercredi à la journée sera mis en service à la rentrée 2021, si les conditions sanitaires le permettent bien évidemment. Des opérations déjà lancées se poursuivent : l’extension du groupe scolaire Jules Guesde ; la nouvelle maison de l’enfance Max Barel ; le financement des abords de la Maison des Services Publics dans le cadre de la ZAC Vénissy ; participations financières au PIG énergie 1 et 2. Dans le cadre du nouveau programme de rénovation urbaine, les phases d’études entrent dans une phase avancée de la démolition-reconstruction du gymnase Jacques Brel, tout comme les restructurations de la crèche Graine d’Eugénie, et du centre social Roger Vailland. Deux délibérations figurent d’ailleurs à l’ordre du jour de ce conseil municipal. La création d’un terrain de futsal extérieur à Auguste Delaune, ou encore la construction du prochain équipement polyvalent Pyramide. Sans oublier de mentionner la recomposition du groupe scolaire Léo Lagrange, le nouveau groupe scolaire Charles Perrault, la création d’une crèche quartier des Balmes, etc.

En temps de crise, il est important de fixer des grandes lignes pour les Vénissians, de dessiner de nouveaux horizons, de pouvoir compter sur des finances saines. L’urgence sanitaire, elle est prioritaire, et la ville de Vénissieux a su y répondre, en étant utile et réactive, mais il faut aussi savoir se projeter, regarder un peu plus loin que le contexte actuel. Cette ambition fera l’objet d’un effort considérable de la Ville, en matière d’investissement. Nous voulons atteindre dès 2022, une enveloppe de 21M€ par an au cours de ce mandat, contre 15M€ en moyenne par an, lors du mandat précédent. Dans l’axe de ce cap s’inscrit notre volonté de bâtir ensemble, une ville toujours plus solidaire et toujours plus agréable à vivre.

Je vous remercie.