Soutien au CERTA

Voir toutes les actualités

Intervention de Michèle Picard lors de la séance du Conseil Municipal sur le rapport n° 10 : « Approbation d’un prêt de trésorerie au profit de l’Association CERTA. »

Une vingtaine de salariés, dont 6 sur la partie insertion professionnelle, et 7 formateurs, le Certa est un acteur historique et indispensable de notre ville. Historique, car l’association est ancrée à notre territoire depuis 35 ans, depuis sa création en 1983, elle fait partie de notre identité vénissiane, et de sa dimension sociale. Indispensable, car le Certa suit, accompagne, aide les publics en difficulté, en manque de qualification professionnelle, à trouver ou retrouver un emploi digne et pérenne.

Aujourd’hui, près de 150 Vénissians sont accompagnés par le Certa, dans le cadre des dispositifs mis en place. Accompagnement socioprofessionnel pour les allocataires du RSA sur Vénissieux, Givors et Vaulx-en-Velin. Accompagnement PLIE, qui a pris fin en décembre 2018, remplacé par un nouvel accompagnement, intitulé « Itinéraire Emploi Renforcé ». A ce sujet, la Métropole s’est engagée à poursuivre le travail engagé, avec les structures et les participants. Notons que la fin de l’activité d’Uni-Est, qui a entraîné la fin des entrées dans le dispositif PLIE, a eu des conséquences pour le Certa, qui n’a pas été en mesure d’atteindre ses objectifs : 160 participants prévus, 130 accompagnements réalisés. Notre ville avait fait part de ces difficultés à la Métropole.

Après cette présentation et cet état des lieux, vous comprendrez que notre ville vienne en soutien du Certa, acteur majeur pour l’insertion professionnelle et la formation, que nous avons reçu en mairie en décembre dernier.

Les difficultés financières actuelles de l’association, ne sont pas structurelles, mais ponctuelles, et ce n’est pas le moment de lâcher prise. La situation n’est donc pas la même qu’en 2015, lorsque le Certa, comme tant d’organismes de formation, avait perdu les marchés de la Région, sur la « qualification ». Depuis, l’association a relancé son activité, décroché des marchés pérennes, mais elle reste sensible, comme l’AFPA ou d’autres, aux politiques nationales, qui veulent libéraliser le secteur de la formation des adultes, pour en faire un marché à but lucratif.

Les désengagements de l’État mettent aujourd’hui en péril, le devenir des organismes d’insertion de service public, reconnus d’utilité publique, et ce n’est pas acceptable. Quand on sait qu’en France, entre 1,6 et 1,8 million de jeunes sont sans emploi, et sortis du système éducatif, agir pour l’insertion des publics en difficulté, est non seulement une nécessité, mais une urgence.

C’est ce pour quoi notre ville agit, en autorisant un prêt de trésorerie au Certa de 30 000€, remboursable en 2020 et 2021. Pour être précise, je vous informe que la ville de Vaulx-en-Velin, s’est elle aussi engagée, à verser un prêt du même montant.

Je vous remercie.