Situation des collèges vénissians

Voir toutes les actualités

Lundi 05 novembre 2018.

Retrouvez l’intervention de Michèle Picard, Maire de Vénissieux et Conseillère métropolitaine, lors du Conseil de métropole du 05 novembre sur le rapport n°2018-3084 : « Éducation, culture, patrimoine et sport – Vénissieux – Restructuration partielle du collège Elsa Triolet – Individualisation complémentaire d’autorisation de programme – Consultation de l’équipe de maîtrise d’œuvre »

Nous nous félicitons des travaux de restructuration décidés pour le collège Elsa Triolet, d’autant que ce collège des Minguettes, accueille une population scolaire particulièrement modeste. Ces travaux sont aussi le résultat d’un engagement important, des équipes pédagogiques et administratives, des parents d’élèves, pour obtenir le meilleur pour leurs élèves.

Depuis de nombreuses années, nous avions alerté le Conseil général, puis la Métropole, de la vétusté indigne des plateaux techniques des Segpa, locaux et matériels. Le démarrage rapide des travaux pour ces secteurs, répond à cette urgence, c’est une bonne chose. Les enjeux de revalorisation ne manquent pas pour cet établissement, mais nous insistons, avant tout, sur la nécessité de lutter contre le délabrement du bâtiment, bien avant de penser à la promotion du programme Edumix.

Nous avons appris qu’un nouveau collège devrait voir le jour à Vénissieux, à destination des jeunes de Saint-Fons et Vénissieux, car la population scolaire de ces deux Communes, est en nette augmentation. C’est une bonne nouvelle, comme celle de l’ouverture d’un restaurant scolaire, au collège Michelet.

Cependant, concernant la situation des collèges de Vénissieux, nous devons à nos habitants et enseignants, de vous rappeler le besoin urgent et important, de travaux qui existent au collège Aragon, un des plus anciens de Vénissieux, situé dans un quartier qui augmente en population.

Voilà plus de 10 ans maintenant que les enseignants, les parents d’élèves et nous-mêmes, alertons sur la situation de ce collège qui, hormis les portails et parkings d’entrées, n’a pas connu de travaux importants :

  • toilettes devenues inutilisables ;
  • salles de physique vétustes, voire dangereuses, avec des tables de travail obsolètes ;
  • préau bruyant et mal isolé…

Monsieur Desbos connaît tout cela, puisqu’il siège au Conseil d’administration pour la Métropole. Le sentiment d’être délaissé, grandit dans ce collège, nourrit le doute, la fuite vers le privé. Il devient incompréhensible, après tant d’alertes données par les uns et les autres, que rien ne soit fait.

Monsieur le Président, nous avons besoin, pour ce collège, de réponses précises rapidement et, d’une manière générale, il nous semble que nous avons besoin, d’ici la fin de ce mandat, d’un bilan de l’état de nos collèges, des travaux nécessaires (voire des constructions et reconstructions), de manière à agir le plus efficacement possible, et à donner une perspective aux parents et personnels concernés.

Je vous remercie.