Remise des prix du concours des balcons et maisons fleuris 2017

Voir toutes les actualités

Jeudi 7 décembre 2017.

Notre ville vous remercie, et elle se félicite de cet engagement qui ne se dément pas, année après année, de votre investissement qui vous valorise, et qui valorise Vénissieux. L’éco-citoyenneté, c’est bien sûr à nos politiques de proximité de l’initier, mais je sais que sans l’approbation et la participation des habitants, les résultats ne seraient pas à la hauteur de nos ambitions.

Nous savons tous que rien n’est définitivement acquis. Mais il y a aussi des signes qui ne trompent pas, des avancées plus solides que d’autres. En ce qui concerne le cadre de vie et l’embellissement de Vénissieux, pas de doute, les Vénissians y sont très attachés, et nos politiques de proximité portent leurs fruits. Bien sûr, le label 4 fleurs, au concours national des villes et villages fleuris, est venu couronner le travail du cadre de vie, et des 80 agents des espaces verts. Mais il est venu également récompenser les Vénissians, et vous notamment, qui participez au concours des Balcons et maisons fleuris. Vous étiez 111 inscrits au concours 2017, dont deux au concours départemental, et nous avons dénombré 23 nouveaux inscrits.

Notre ville vous remercie, et elle se félicite de cet engagement qui ne se dément pas, année après année, de votre investissement qui vous valorise, et qui valorise Vénissieux. L’éco-citoyenneté, c’est bien sûr à nos politiques de proximité de l’initier, mais je sais que sans l’approbation et la participation des habitants, les résultats ne seraient pas à la hauteur de nos ambitions. Une façon de vous dire, la 4ème fleur, c’est aussi la vôtre, et nous souhaitons la pérenniser, pour de multiples raisons. Le fleurissement contribue indéniablement à l’amélioration du cadre de vie, fait la fierté des habitants, et joue aussi un rôle éducatif, en sensibilisant les plus jeunes, au respect de l’environnement. La plupart des écoles de la ville possèdent des jardins pédagogiques, et je félicite l’école maternelle Jules-Guesde, sous la responsabilité de Madame Micolod, qui a reçu cette année, le prix d’honneur dans la catégorie « Ecoles Maternelles ».

Tous ceux qui découvrent Vénissieux sont étonnés par une chose : ses espaces verts. Ils imaginaient une ville de béton, une ville très dense, où l’on respire peu. Ils constatent une tout autre réalité : 44% de surfaces verts, 165 hectares gérés par notre service des espaces verts, 7 650 arbres gérés par la Ville, 84 aires de jeux réparties sur tout le territoire. Vénissieux est urbaine, mais verte, et cet atout considérable, soyez sûrs que nous ne le gâcherons jamais ! Au contraire, nos politiques de cadre de vie, qu’elles soient à court ou long terme, s’inscrivent toutes dans la durée.

Lorsque nous avons fait le choix de reconstruire nos serres municipales, nous avons fait le pari d’une gestion respectueuse de l’environnement. 120 000 plantes y sont produites chaque année, et on a pu faire évoluer les techniques. Aujourd’hui, nous n’utilisons plus du tout de pesticide. L’usage de l’eau d’arrosage est raisonné.

L’utilisation des engrais organiques est préférée aux engrais chimiques. Le choix des plantes est réfléchi, en fonction de leurs besoins et de leurs situations. Dans les serres de production, des lâchers d’auxiliaires, tels que des larves de coccinelles, sont effectuées, pour combattre les ennemis des plantes. Depuis 2012, 3 ruches ont été installées sur un espace vert au niveau du carrefour Coblod/Croizat et 2 nouvelles ruches ont été mises en place, au mois d’octobre, sur la toiture de l’Hôtel de ville. Outre l’intérêt de la biodiversité, de nombreuses animations pédagogiques sont organisées avec les enfants. L’inscription dans la durée, elle se lit aussi dans notre nouvel agenda 21, lancé à l’occasion du Grand Rendez-Vous de la Ville.

Pour les grandes agglomérations, les thèmes de l’énergie, des transports, de l’environnement, de la santé et de la solidarité, forment déjà des passages cruciaux, si l’on veut améliorer la qualité de vie des espaces urbains. Il faut être porté par de grands projets, qui nous tirent par le haut, et agir au quotidien, au plus près des habitants et des réalités. Chaque année, la ville consacre un budget de plus d’un million d’euros, à la maintenance de nos espaces extérieurs. Le square de l’ancienne gare, rue Eugène Maréchal, a été réaménagé. Nous avons procédé à la réfection du revêtement de certaines allées du nouveau cimetière. Un terrain de proximité dans le quartier des 3 passerelles, à la Darnaise a été aménagé. L’ensemble de nos groupes scolaires fait l’objet de travaux d’amélioration et d’embellissement des espaces extérieurs, tout comme nous avons intégré une accessibilité végétalisée, pour les personnes handicapées, à la nouvelle entrée du groupe scolaire Jean-Moulin. Sans oublier tout le travail de sensibilisation et d’interventions, concernant la propreté.

Notre présence aux Floralies de Bourg-en-Bresse, la plus grande manifestation florale d’Auvergne-Rhône-Alpes, à laquelle la ville vous avait invités, montre à quel point le savoir-faire de nos jardiniers est remarquable. A partir du thème de l’édition « Eclats d’eau », l’aménagement du stand de Vénissieux faisait référence à la période historique de la fin du 19ème siècle, qui a marqué Vénissieux, grâce aux nombreux rosiéristes et maraîchers implantés sur la commune, alors qu’à la même époque, Louis Lumière sortait le film « L’arroseur arrosé ». Ce beau rendez-vous montre à quel point, jamais nous n’avons dévié du cap fixé : améliorer, encore et encore, le cadre de vie des Vénissians. Ces actions de proximité, qui changent la vie des quartiers et des habitants, nous y tenons, nous les défendons, et vous n’êtes pas sans savoir, qu’elles sont directement menacées par les politiques d’austérité.

Que deviendrait notre ville, sans ses capacités d’investissement, et sans ses services publics de proximité, sans le travail de tous nos agents, qui changent notre environnement au jour le jour. Elle deviendrait une ville plus grise, une ville plus morose, à n’en pas douter. Chaque année, votre investissement fait plaisir à voir, et chaque année notre ville vous adresse compliments et remerciements. Plus que l’esprit de compétition, je crois savoir que c’est le geste de composition, le geste simple du jardinier, les touches de couleurs que l’on fait apparaître, que vous recherchez. C’est un geste de valorisation, comme un geste de citoyenneté, un embellissement pour vos habitations, un rayonnement pour notre ville. Alors au nom de tous les Vénissians, je transmets aux participants et aux lauréats, notre plus sincère reconnaissance.

Je vous remercie.