Éclosion du projet Grand Parilly

Voir toutes les actualités

Jeudi 31 mai

Notre ville s’est battu pour faire du Puisoz-Grand Parilly, un lieu de vie, pas simplement un quartier d’affaires, ou une immense zone commerciale. Lieu de vie, cela signifie de trouver un équilibre, entre les habitations, les bureaux, les enseignes, et la présence impérative des services publics. Grand Parilly ne sera pas une ville dans la ville, mais un quartier connecté à l’ensemble des quartiers de Vénissieux, un quartier de jonction aussi, entre Lyon et nos territoires.

Cette pose de la première pierre de l’opération Grand Parilly, aura une double portée : à Vénissieux bien sûr, mais aussi à l’échelle de l’agglomération lyonnaise, car nous parlons de l’entrée sud de la Métropole, et d’une agrafe urbaine entre Lyon et notre ville.

J’ai envie de dire qu’une nouvelle fois Vénissieux ose, avance et construit l’avenir des Vénissians. Après la ZAC Vénissy, après la ligne verte du tramway T4, un projet porteur sur le long terme, ambitieux et à dimension humaine, vient valoriser l’image de notre ville.

Depuis 30 ans, ce terrain vierge a attendu un aménagement, à la hauteur de sa dimension et du développement ininterrompu de notre ville.

C’est chose faite, et la patience en terme d’urbanisme, s’avère beaucoup plus utile que la précipitation. Notre ville s’est battu pour faire du Puisoz-Grand Parilly, un lieu de vie, pas simplement un quartier d’affaires, ou une immense zone commerciale. Lieu de vie, cela signifie de trouver un équilibre, entre les habitations, les bureaux, les enseignes, et la présence impérative des services publics.

On peut dire que l’aménagement du quartier Grand Parilly, ressemble à une fusée à plusieurs étages : il y a le développement d’un vaste pôle commercial (Ikea et Leroy Merlin), avec services, commerces, restaurants, puis 23 000m² de tertiaire, 4 000m² d’offre hôtelière, 4 000m² d’activités, 600 logements familiaux, et 400 logements spécifiques, pour jeunes et personnes âgées.

Une réserve foncière de 25 000m², pour accueillir un équipement d’agglomération, est actée. Environ 6 hectares d’espaces publics vont être créés dans le nouveau quartier Grand Parilly, avec une grande place accordée aux espaces verts et paysagers de qualité : un sillon vert central structure les espaces publics, des espaces verts de récréation et de promenade, et une aire de jeux pour les futurs habitants, des plantations dans les espaces publics.

Grand Parilly ne sera pas une ville dans la ville, mais un quartier connecté à l’ensemble des quartiers de Vénissieux, un quartier de jonction aussi, entre Lyon et nos territoires.

Les travaux ont commencé en 2017, les constructions des deux grandes enseignes, et de l’immeuble de bureaux Fontanel, sont lancées, quand d’autres, comme les logements face à la place Grandclément, ne sauraient tarder. Ikea et Leroy Merlin ouvriront à l’automne 2019, mais l’ensemble des opérations du Grand Parilly, nous emmènera à l’horizon 2025, avec l’achèvement des derniers programmes immobiliers.

Un élément de préoccupations que les Vénissians avaient formulées, concernait la desserte et les déplacements dans ce secteur. Avec le Tramway et le métro Parilly, la présence des transports en commun est un atout considérable. C’est une première garantie, mais elle est de taille.

Des études approfondies ont été menées, pour éviter toute saturation dans le quartier environnant, et limiter l’impact sur Bonnevay. D’importants aménagements dissociés, pour la desserte des deux enseignes, ont été réalisés, pour un montant de 15 millions d’euros, pris en charge par la Métropole. Nous en avons profité pour renforcer les modes doux, avec la création de voies cyclables, à l’intérieur du nouveau quartier, et l’amélioration de la liaison douce, traversant le boulevard Bonnevay par l’échangeur Parilly.

L’opération Grand Parilly s’échelonne dans le temps. Il nous faut nous projeter sur ce qui peut être amélioré, ce que nous avons fait et continuerons de faire, à travers les nombreuses rencontres et débats menés avec les Vénissians, et vivre aussi les opportunités présentes en termes d’emplois.

L’extension des deux magasins va permettre la création de 170 nouveaux emplois, pour un total à terme, de 721 emplois pour les deux enseignes. 2 000 emplois sont attendus, dans ce nouveau quartier qui va voir le jour, et la phase des chantiers offrira, elle, de nombreuses possibilités dans le temps. Des petits commerces de proximité, place Grandclément, verront le jour fin 2020, et profiteront aux habitants de Parilly.

Je me félicite du partenariat des enseignes avec la ville, par la signature de la charte de coopération Ville/Lionheart/Leroy Merlin/Ikéa. Cette convention favorise le soutien aux entreprises locales, aux structures d’insertion.

Même satisfaction, avec la signature, en cours de réalisation, de la convention d’objectifs emploi – insertion Grand Parilly, avec la Ville, Lionheart, la Métropole et Pôle emploi, pour la mise en place et le suivi, de clauses d’insertion dans les marchés de travaux de l’aménageur, mais aussi de l’ensemble des promoteurs construisant dans l’opération. Ces conventions montrent le degré de confiance et d’investissement, que nous avons su instaurer, auprès de tous nos partenaires.

Donner naissance à un quartier de vie, comme nous l’avons toujours défendu, c’est imprimer la dimension publique en son cœur.

J’ai déjà évoqué la réserve foncière, destinée à un prochain équipement d’agglomération. Pour donner un ordre d’idées, Grand Parilly, c’est 6 hectares d’espaces publics et paysagers !

Par le biais du PUP (projet urbain partenarial), signé avec l’aménageur Lionheart et le groupe Bouygues, 2,9 millions d’euros d’investissement privé, contribueront à l’extension de quatre classes supplémentaires du groupe scolaire Parilly, et aux frais de raccordement au réseau Enedis. Je rappelle la création d’une crèche privée au cœur de l’opération, dans laquelle la ville réservera 15 berceaux pour les Vénissians.

Enfin, je souhaite intégrer au programme du Grand Parilly, l’implantation d’un EHPAD. La Métropole l’a jugée utile et judicieuse, nous devons mener ce combat ensemble, et espérer que l’ARS nous donnera un avis favorable. L’enjeu sanitaire est de toute première importance, avec l’allongement de la durée de la vie et le vieillissement de la population.

Un enjeu d’avenir d’autant plus crucial, que nos villes, d’une façon générale, et la Métropole, manquent cruellement d’établissements spécialisés, et de places pour les personnes âgées de plus de 60 ans, en situation de perte d’autonomie physique ou psychique. L’EHPAD viendrait s’adosser à l’installation de différentes professions médicales, que nous souhaitons favoriser. L’accès aux soins est devenu un sujet prioritaire, car les inégalités, là encore, se creusent, alors que ce droit doit rester universel et inaliénable, dans tous les quartiers.

L’aménagement du Grand Parilly est à multiples dimensions. La diversité des logements proposés, de l’accession au logement social, ou encore les logements spécifiques pour jeunes et personnes âgées, en est l’une des nombreuses illustrations.

Nous avons su, je le pense, donner une identité et un caractère, à ce projet porteur pour notre ville.

Je voudrais remercier tous nos partenaires, la Métropole, Lionheart, les grandes enseignes Leroy Merlin et Ikea, pour avoir su accompagner et porter l’ambition qui était la nôtre : faire de ce site une agrafe urbaine, et un lieu de vie, faire de l’urbanisme, un atelier de la mixité et de la diversité.

J’inclus à ces remerciements tous les services de la Ville, toujours à l’interface entre le projet, sa réalisation, ses contraintes, et les demandes et souhaits des habitants. Dans peu de temps, les Vénissians et les résidents de l’agglomération lyonnaise, vont s’approprier cet espace unique et singulier, promis à un bel avenir.

Comme quoi, ai-je envie de conclure, la patience et la détermination, finissent toujours par payer.

Je vous remercie.

  • Michèle Picard - Maire de Vénissieux et David Kimelfeld - Président de la Métropole de Lyon
  • Marc Delozanne - Directeur général délégué de Leroy-Merlin France
  • Walter Kadnar - Président-Directeur général IKEA France
  • Norbert Fontanel - Président de Fontanel