Conseils de quartiers et citoyenneté

Voir toutes les actualités

Vendredi 6 octobre 2017.

L’engagement des habitants, leurs propositions, et leur investissement dans les politiques de proximité, constitueront l’une des conditions de la réussite, au cœur de nos agglomérations. Il n’y aura jamais assez de citoyenneté, pour rapprocher les habitants des processus, et des centres de décisions, que certains cherchent manifestement à éloigner.

Il nous a paru très important de faire figurer le thème de la citoyenneté, dans le cadre de ce Grand Rendez-Vous de la Ville. Pour de bonnes raisons : nous croyons en une ville éco-citoyenne, et nous profitons de l’événement, pour lancer un appel à candidature des nouveaux délégués de quartiers, qui seront élus pour un mandat de trois ans. J’invite les Vénissians à s’investir, en devenant candidat, mais aussi en votant lors des élections, qui auront lieu la 1ère quinzaine de décembre. De l’Hôtel de Ville aux mairies annexes de Moulin-à-Vent, de Vénissy ou à l’occasion des AG des conseils de quartier, renseignez-vous sur les différents bureaux de vote, et sur les horaires d’ouverture.

Il n’aura échappé à personne, que notre démocratie, aujourd’hui en 2017, ne se porte pas bien. Elle est malade, malade de la désaffection des urnes, toujours plus importante, malade de la défiance des Français, à l’égard de la politique, malade des promesses non tenues, et du sentiment que la souveraineté nationale n’existe plus, que d’autres gouvernent à notre place. Jusqu’à quel seuil l’abstention s’élèvera ? Nul ne le sait, mais il est temps d’agir, et nous n’avons pas le choix. La démocratie de proximité, qui elle aussi montre des signes d’essoufflement, peut pourtant devenir l’aiguillon d’une politique réinventée, ou à réinventer, plus proche des habitants, plus proche des réalités du terrain, plus proche du quotidien. Une autre façon, non pas de faire de la politique, mais de s’approprier la politique de proximité, qui nous concerne tous, qui nous implique tous.

Notre majorité veut construire la ville de demain, avec ses habitants, pas à côté de ses habitants ! L’utilité et la nécessité de la démocratie participative, ne sont plus à démontrer. Je voudrais rappeler quelques actions, réalisées par les conseils de quartier 2014-2017. Ils ont permis de faire avancer un nombre important de dossiers : achèvement de la piste cyclable du chemin des Balmes à Parilly ; lancement d’une réflexion d’un projet de pédibus, pour le groupe scolaire Flora Tristan ; suppression d’une zone de dépôts sauvages, quartier Jean-Moulin. Ils ont travaillé avec les habitants, sur un projet d’aménagement du sens de circulation des rues Guiard, Chatelus et Devirieux, interpellé le Sytral au sujet d’un manque de desserte en transports en commun, dans le quartier Pasteur. Le résultat a été positif, puisque la desserte de la ligne 35, a été améliorée.

En quoi ces actions sont-elles essentielles ? Car elles améliorent le quotidien de tous les habitants, car elles portent en elles, tout autant le bon sens, la connaissance du terrain, que l’intérêt général.

Mais les conseils de quartier, c’est aussi une façon d’intégrer, et d’appartenir pleinement à sa ville. Des réunions de concertation ont eu lieu sur le PLUH, sur les grands projets comme Parilly-Puisoz, sur la construction et l’ouverture du groupe scolaire Flora-Tristan, ou encore sur les opérations de démolition de la tour 36, et de la barre Monmousseau. Au final, ces réunions ont ouvert et présenté, l’horizon de Vénissieux. Des sessions consacrées au budget, à la Métropole et au renouvellement urbain ont également permis de replacer notre ville, dans le contexte national. Les conseils de quartier donnent à chaque Vénissian, la possibilité d’agir et d’intervenir, sur son proche environnement. La propreté, la sécurité sont des thèmes récurrents, par l’intermédiaire desquels, les assemblées ont interpellé et continuent d’interpeller, les pouvoirs publics. Participer aux conseils de quartier, enfin, c’est être un acteur à part entière, du développement et des projets, qui vont nous faire basculer à l’horizon 2025-2030.

Pour le prochain mandat 2018-2020, des réflexions sont en cours, pour renforcer encore les démarches participatives, au sein des conseils de quartier. Des formations seront proposées aux présidents et délégués, afin de mieux animer le collectif. La plate-forme des conseils de quartier va évoluer vers plus d’interaction entre les conseils eux-mêmes, et pour faciliter le travail avec les services. Le temps de l’habitant vient alors, à la rencontre du temps de la ville, du temps de nos partenaires, du temps de la réponse, lesquels, ne l’oublions pas, n’évoluent pas à la même vitesse.

L’engagement des habitants, leurs propositions, et leur investissement dans les politiques de proximité, constitueront l’une des conditions de la réussite, au cœur de nos agglomérations. Il n’y aura jamais assez de citoyenneté, pour rapprocher les habitants des processus, et des centres de décisions, que certains cherchent manifestement à éloigner.

La démocratie participative est une forme de contre-pouvoir à la centralité, l’élaboration d’une autre politique, qui part du terrain, pour devenir projet, puis réalité. Construire ensemble la ville de demain, se la réapproprier, apporter sa pierre à l’édifice, sous la forme d’une contribution citoyenne et responsable : nos villes ont besoin de pluralité et de diversité, pour grandir. Et cette pluralité, c’est vous et personne d’autre. Au nom des Vénissians, je tiens à féliciter tous ceux qui s’engagent, et valorisent notre ville, sans la contribution desquels, nous n’aurions pas parcouru un tel chemin. La démocratie participative et la démocratie tout court, ne seront jamais mieux défendues que par vous-mêmes.

Je vous remercie.

 

  • Lancement des élections de délégués de quartier