40 ans du Vénissieux Boxe Française

Voir toutes les actualités

Vendredi 26 octobre 2018.

De grands présidents, mais aussi, depuis 40 ans, des centaines de bénévoles qui œuvrent, pour le développement et la structuration du club. Un investissement de tous les instants, pour transmettre leur passion aux plus jeunes. Des femmes et des hommes, souvent dans l’ombre, qui font vivre le sport vénissian.

Nous avons célébré il y a quelques jours, le 60ème anniversaire du CMOV gymnastique, danse, trampoline. C’est aujourd’hui les 40 ans du club Vénissieux Boxe Française que nous fêtons. Il y a dans cette longévité, les signes que votre club se porte bien et, plus généralement, que le sport vénissian se porte bien.

En 40 ans, le club Vénissieux Boxe Française n’a pas pris une ride. Il a su, au fil des années, garder les valeurs fondamentales du sport : le respect, l’humilité, le dépassement de soi, la loyauté.

Je voudrais saluer et remercier Gabriel Boucher, président emblématique, avec plus de 30 années passées à la présidence du club. Homme fort du club, connu et reconnu de tous, respecté de tous les athlètes, il est l’une des personnalités incontournables, du mouvement sportif vénissian. Merci également à Jean-Claude Bassy, fondateur et président du VBF, durant 10 ans.

De grands présidents, mais aussi, depuis 40 ans, des centaines de bénévoles qui œuvrent, pour le développement et la structuration du club. Un investissement de tous les instants, pour transmettre leur passion aux plus jeunes. Des femmes et des hommes, souvent dans l’ombre, qui font vivre le sport vénissian.

Vénissieux Boxe Française, c’est avant tout un club familial, depuis quatre décennies. Des familles entières vénissianes y ont pratiqué la boxe, de génération en génération.

Un club qui, avant tout, privilégie l’accès de la boxe au plus grand nombre, à des tarifs parmi les plus bas, sur la métropole lyonnaise. Un club avec un vrai savoir-faire sur son école de sport, où la dimension éducative est la priorité.

Vénissieux Boxe Française c’est aussi un club qui a vu de nombreux champions éclore, et se distinguer au plus haut niveau. Je pense notamment à Valéry BOUCHER, champion du monde, et plusieurs fois champion de France, Audrey ALAPHILIPPE et Sara CHOUN, toutes deux championnes de France.

De nombreuses personnalités ont marqué la vie du club. Je nommerai Lionnel HERRERA, licencié depuis plus de 30 ans, ou encore Rafick CHERGUI, entraîneur depuis plus de 25 ans, qui a mené plusieurs athlètes à des titres prestigieux.

Vénissieux a toujours considéré le mouvement sportif local, comme un élément indispensable de la vie démocratique de notre ville. Nous disposons d’un parc sportif de qualité, réhabilité régulièrement, avec le souci permanent de l’améliorer.

Depuis des années, nous avons fait de la pratique sportive pour tous, un axe fort de notre contrat communal.

Développer la pratique sportive des femmes, favoriser l’accès des personnes handicapées à nos équipements et à une activité sportive, est au cœur de nos préoccupations.

Avec l’OMS, véritable cheville ouvrière du sport local, nous portons cette volonté, d’être au plus près du mouvement sportif local.

Aujourd’hui, je suis fière des liens de respect mutuel, de confiance et d’amitié, qui unissent votre club et notre ville.

Les annonces  gouvernementales de ces dernières semaines, ont fortement secoué le monde sportif. L’Etat a acté une baisse de 30 millions d’euros du budget national du sport, pour 2019, et la disparition des conseillers techniques sportifs, soit 1 600 fonctionnaires, rattachés aux différentes fédérations sportives du pays. Quand on sait que les collectivités locales sont soumises à un régime drastique de coupes budgétaires, c’est bien la structure et les fondations du monde sportif, en France, qui sont mises à mal.

Ensemble nous devons faire front, et obliger le gouvernement à donner les moyens aux collectivités et au mouvement sportif, d’assurer leur mission de proximité. C’est le sens du vœu présenté par la majorité municipale, et adopté lors du conseil municipal du 15 octobre dernier. A Vénissieux, nous continuerons de défendre un sport accessible au plus grand nombre, un sport vecteur d’intérêt général, et de cohésion sociale.

En ce jour particulier, je vous souhaite, et je souhaite au club Vénissieux Boxe Française, un excellent anniversaire.